Prêche : Les maladies de la oumma et leurs remèdes 1

Les conditions actuelles des musulmans sont tout à fait semblables à celles qu’ils ont déjà vécues une fois le jour d’Al-Ahzab (les coalisés).

 

Ecouter le prêche: 

كلُّكم راحِلٌ إلى الله عابِرٌ إلى الآخرة، والأيام تمضِي بالأعمار عجلَى مُسرِعة، والنفوسُ في هذه الدُّنيا عرايا مُسترجَعة، والأبوابُ إلى الله لم تزَل مُشرَعة، وعند الله الوعدُ والإيعاد، وهو للطاغِين بالمِرصاد، وللطائِعين رزقٌ ما له من نفاد.

أيها المسلمون:

يصطرِعُ العالمُ اليوم على رغَباتٍ سياسيَّة وقوميَّة، ودينيَّة واقتصاديَّة، ويعيشُ أزمَاتٍ حادَّةً نتيجة الأهواء الفردية، والمطامِع الإقليمية، واستِبدادًا يستمِدُّ بقاءَه بالبطش والاعتِداء. أنتجَ ذلك البغيَ والظلمَ، واشتِعالَ الحُروب، وسقوطَ الضحايا وخرابَ الديار، مما يُهدِّدُ العالمَ كلَّه بالاضطرابِ وسُوء الحال.

وقد نالَ المُسلمين قِسطٌ وافِرٌ من هذا البلاء، وأصابَهم ضِعفُ ما أصابَ غيرَهم، وتكالَبَت عليهم الأُمم، فاحتُلَّت بعضُ أوطانِهم، واستُنزِفَت خيراتُهم، وسُرِقَت أقواتُهم، وضاعَ صوتُهم.

فُرقةٌ وشتاتٌ، وتنازُعٌ واختلافٌ، وفي الوقت نفسِه تنتظِمُ كثيرٌ من الدُّول في تكتُّلاتٍ عالميَّة ضيَّقَت هُوَّة الخلافات بينها، وتقارَبَ بعضُها مع بعضٍ من أجل مصالِحِها، مع أن ما بيننا من عُرَى الوحدة وأسباب التضامُن والتكافُل، والتعاوُن والترابُط أكثر مما بين أُمم الأرض جميعًا.

المسجد الأقصَى .. الأرضُ المُبارَكة وما حولَها .. شامُ العِزِّ وأهلُها .. بُورما وأفريقيا الوُسطَى .. فضلاً عن اضطِرابِ كثيرٍ من بلاد المُسلمين واحتِرابِ بعضِهم مع بعضٍ، وتمالُئِ الأعداء عليهم من الشرق والغربِ.

والشعوبُ المُسلمة اليوم تغلِي غلَيَان المِرجَل، وقد أدركَ الأعداءُ ذلك فانطلَقُوا جميعًا للوقوف أمام أمانِيها، وأجهَضُوا أحلامَها، مُستعِينين بالنفوس المريضة، والذين يُريدون جرَّ شُعوبِهم إلى هاوِيةِ التردِّي والذُّلِّ والشَّتَات.

أيها المسلمون:

أمَّتُنا المسلمة العظيمة المُمتدَّةُ في التاريخ عُمقًا، وفي الرِّيادة عُلُوًّا، المُتسيِّدة على الدُّنيا حِينًا من الدَّهر، قدْرُها وقدَرُها أن تبقَى في الصَّدارة دومًا؛ إذ هي خاتمةُ الأُمم، وتمام الشرائع، والشاهِدةُ على الناس كافَّة، ووارِثةُ الشرائع السماوية والدين الحقِّ.

استقرَّت الدنيا حين سادَت، ونعِمَ الناس بالعدل حين حكَمَت، وهُدِيَ الناس لخالِقِهم حين دَعَت وأرشَدَت، واتَّصَلَت الأرضُ بأسباب السعادةِ إلى السماء، وكان المُسلِمون حينَها برِيَادة أُمرائِهم وعُلمائِهم وذوِي الرأيِ فيهم على وعيٍ بحقيقةِ أمَّتِهم وقدرِها، ضحَّوا وصبَروا وصابَروا، فنَعِموا ونعِمَت أمَّتُهم والناسُ كافَّةً بثمرة هيمَنَة الدين الخاتم حتى وصلَ الأثرُ للبهائِم والطير والنباتِ.

أصبَحَت هذه الأمةُ مِزَعًا، وأمرُهم فُرُطًا، ذهبَت رِيحُهم، وخبَت نارُهم، وتضعضَعَت بين الأُمم كلمتُهم.

فأصبحَ الناسُ ينشُدون الهُدى عند غيرِهم، ويبتَغون الرَّشاد عند سِواهم، وعوَّلُوا كثيرًا على ما أنتَجَته حضارةُ المادَّة، وعُصارة الفِكر الحديث، فما زادَهم ذلك إلا تِيهًا فوق تِيه. والعزاءُ في ذلك العَثار هو أن الداء ليس في الدين نفسِه، وإنما في كثيرٍ من حمَلَته.

فلم تنطَفِئ الشُّعلةُ وإنما كلَّ حامِلُها، ولم تغِب الشمسُ وإنما عمِيَ البصير؛ فهذا الدينُ عصِيٌّ على الفناء، لا يقبلُ الذَّوَبان وإن ذابَ بعضُ أتباعه. وإذا قصَّر في حقِّه جيلٌ أتى الله من بعدِهم بأجيال.

كلُّ هذا وغيرُه يقتَضِي منا وقفةَ تأمُّلٍ نتدبَّرُ فيها طريقَ الخلاص، وخُطَّةً مُثلَى للنهضَة بأمَّتنا، وتجنِيبِها الفتن والحروب، والفقر والحاجَة، والمرض والجهل.

إن الصراعَ بين الأُمم اليوم ليس صِراع مُغالبَةٍ فحسب؛ بل هو صراعُ بقاءٍ أو فناءٍ، أن تكون أو لا تكون!

في زمن عولَمة الفِكر والثقافة قبل عولَمة الاقتصاد والسياسة، في زمن هيمَنة القُوى وفرض الرأي بالقوة. فالتضامُن بين المُسلمين في هذا العصر ضرورةٌ للبقاء، والعالَمُ حولنا يتكتَّلُ، ولا يحترِمُ إلا الأقوياءَ المُتَّحِدين.

أيها المسلمون:

التكاتُف والتعاوُن فِطرةٌ في الخلق، ومبدأٌ إسلاميٌّ أصيل، وأمرٌ إلهيٌّ جليل، وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبِرِّ وَالتَّقْوَى وَلَا تَعَاوَنُوا عَلَى الْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ [المائدة: 2]، وقال – عزَّ من قائلٍ -: وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعًا وَلَا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَانًا وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ [آل عمران: 103].

وقال رسولُ الله – صلى الله عليه وسلم -: «مثَلُ المُؤمنين في توادِّهم وتراحُمهم وتعاطُفِهم مثَلُ الجسَد الواحِد إذا اشتَكَى منه عضوٌ تداعَى له سائرُ الجسَد بالسَّهَر والحُمَّى»؛ أخرجه الشيخان.

وقال رسولُ الله – صلى الله عليه وسلم -: «المُؤمنُ للمُؤمن كالبُنيان يشُدُّ بعضُه بعضًا»؛ متفق عليه.

وفي « مسند الإمام أحمد » بإسنادٍ حسنٍ: قال – صلى الله عليه وسلم -: «الجماعةُ رحمةٌ، والفُرقةُ عذابٌ».



Le meilleur conseil après les louanges et les salutations est de vous exhorter à observer la Taqwa (la piété) vis-à -vis d’Allah, le très haut. « 
Ô croyants ! Craignez Allah et dites des choses conformes à la vérité, afin qu’Il rende vos œuvres plus méritoires et absolve vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son Prophète obtiendra un immense succès » (Al- Ahzab : 70-71).

     Chacun de vous doit revenir à Allah et (se préparer pour) à l’au-delà. Le temps passe, les jours se hâtent vers leur destination dans le déroulement de notre vie. Les âmes humaines dans cette vie présente seront bientôt de retour à leur propriétaire (Allah). Les Portes menant à Allah (Glorifié Soit-Il) sont toujours grandes ouvertes et auprès d’Allah se trouve la promesse de la récompense de tout bien et la menace du châtiment de tout mal. Les tyrans ne peuvent se cacher de Lui. Cependant, ses bontés pour les adorateurs obéissant sont infinies.

 

Les Musulmans ont été largement affectés par de telles calamités. Après avoir été la victime de la cupidité des autres nations, leur préjudice a été deux fois plus important que les autres. Certains de leurs territoires ont été colonisés, leurs ressources complètement épuisées, leurs moyens de subsistance et leurs richesses volés, et leurs voix perdues.

 

Ils ont connu la désunion, la dislocation, les conflits, et la divergence. Pendant ce temps, la plupart des autres pays s’organisent en coalitions et les alliances qui ont mis fin à leurs différends. En conséquence, ils se sont rapprochés les uns des autres afin de servir leurs intérêts mutuels, en gardant à l’esprit que les obligations des musulmans en termes d’unité, de solidarité, de collaboration et d’assistance mutuelle sont potentiellement plus fortes que ceux existant entre toutes les autres nations du monde entier.

 

Les conditions actuelles des musulmans sont tout à fait semblables à celles qu’ils ont déjà vécues une fois le jour d’Al-Ahzab (les coalisés). Allah dit, à ce sujet : « Et au moment où les ennemis vous assaillaient de toutes parts, vos yeux étaient hagards d’épouvante et la frayeur vous prenait à la gorge, pendant que vous vous livriez sur Allah à toutes sortes de conjectures » [ Al- Ahzab : 10 ].

 

Regardez la Mosquée Al-Aqsa, la Terre Sainte et ses environs, la Syrie (Sham, terre de la gloire) et de ses habitants, la Birmanie, la Centrafrique, la crise dans de nombreux pays musulmans, les combats internes (la guerre civile) et la ruée des ennemis de l’est et l’ouest pour les saisir.

 

L’état des peuples musulmans est aujourd’hui comparable à celui d’un chaudron bouillant. Etant au courant d’une telle situation de vulnérabilité, leurs ennemis se sont précipités pour éliminer leurs aspirations et faire abandonner leurs rêves. Pour ce faire, ils utilisent comme alliés certaines âmes malades et méchantes et tous ceux qui veulent inciter leurs populations à sombrer dans la décadence, l’humiliation et l’expatriation.


Le milliard et demi de musulmans vivent aujourd’hui des épreuves et des difficultés cruelles à travers le monde. En fait, cela fait partie de la règle universelle d’Allah, afin que fût parachevé le Décret divin qui devait être exécuté..

Notre grande nation musulmane, qui est profondément enracinée dans l’histoire, est une nation de haut rang et pionnière. Elle a régné sur le monde à travers les âges de l’histoire humaine. Par conséquent, elle mérite bien de continuer à occuper sa position de leader car elle représente la dernière des nations, la perfection des lois divines, le témoin à l’égard des générations successives de l’humanité et elle est l’héritière des religions divines révélées et la dernière Religion.

 

Sous son règne, le monde entier a connu la stabilité et toutes les personnes ont bénéficié de sa justice. Quand elle a appelé les gens à l’Islam à travers les sages conseils, ils ont été guidés vers le chemin de leur Créateur.

 

Sous son règne, la terre a été reliée aux voies du bonheur croissant vers le ciel. À ce moment de l’histoire, les musulmans étaient tout à fait conscients de la nature par excellence de leur propre Oumma et ses mérites grâce à la sage direction de leurs dirigeants, les universitaires et les gens sensés. Ils se sont sacrifiés et ont montré de la patience et de la persévérance.

 

Par conséquent, ils ont apprécié les bénédictions de la vie et ainsi fait de leur Oumma et le monde entier, le fruit de la prévalence de la religion finale (l’Islam). Cette religion qui annonçait la fin de la révélation divine qui était si abondante qu’elle a atteint même les animaux et les plantes.

 

Maintenant que l’équilibre a été perturbé, la civilisation de la machine l’a emporté sur celle de l’homme, l’égoïsme est dominant, la morale a décru. De nombreux porteurs de cette religion sont devenus impuissants et ont été touchés par les maladies qui ont affecté les nations précédentes, et de nombreux dirigeants musulmans n’ont pas réussi à assumer pleinement leurs responsabilités.

 

Cette communauté a été divisée en factions avec peu de contrôle sur leur destin. N’ont plus de valeur, leur puissance a perdu tout élan, et leur position parmi les nations s’est détériorée.

 

Comme corollaire, les gens cherchent aujourd’hui des conseils à partir de sources autres que l’islam. Ils se tournent vers d’autres pour être guidés. Ils comptent sur les produits de la civilisation matérialiste et tirer l’essentiel de la pensée des autres. Le seul résultat a été l’égarement dans la vie. Néanmoins, notre seul soulagement est que la maladie dont les symptômes sont les échecs mentionnés ci-dessus ne réside pas dans l’Islam en soi. C’est la faute de beaucoup de ses adeptes et défenseurs.

 

C’est pourquoi la torche n’a pas été éteinte, mais plutôt son porteur. Le soleil ne s’est pas couché à l’horizon, mais les yeux de son observateur sont plutôt devenus aveugles. En effet, cette religion résiste à l’extinction. Elle résiste même à la dilution bien que certains de ses partisans aient été transformés en substance molle. Même si une génération n’assume pas pleinement ses responsabilités vis-à-vis de sa religion, Allah va créer d’autres générations qui assumeront une telle responsabilité.

 

Tous les éléments qui précèdent nous incitent à nous arrêter pour un moment afin de trouver un moyen de sortir de cette situation. C’est-à-dire qu’il faut réfléchir pour trouver un chemin de secours et un plan optimal pour la renaissance de notre Oumma afin que nous puissions être préservés des souffrances, des guerres, de la pauvreté, du besoin, des maladies et de l’ignorance.

 

L’enjeu du conflit (lutte) actuel qui oppose les nations n’est pas seulement de faire face aux conflits, mais plutôt de lutter pour exister à défaut de quoi c’est la disparition.

 

En effet, nous sommes à l’époque de la mondialisation de la pensée et de la culture qui est bien plus qu’une simple mondialisation économique ou politique. Nous sommes à l’époque de la domination et du pouvoir par la force et par l’imposition de l’opinion.

 

La solidarité entre les musulmans reste l’outil ultime de la survie. Le monde autour de nous est constamment en train de former des coalitions et il ne respecte que les groupes puissants unis qui le défient.

 

Tout en respectant l’existence d’autres croyances, les peuples musulmans n’adhèrent qu’à la foi islamique. Ils adhèrent à l’Islam comme une croyance, un système de gouvernance, une religion qui les unit, un lien fraternel qui unifie leurs rangs, des actes sincères qui remplissent leurs objectifs, une justice régnant sur leurs sociétés et l’égalité dont jouissent toutes les couches sociales afin qu’ils puissent vivre en paix et adorer Allah en toute sérénité.

La Solidarité et l’entraide sont une prédisposition naturelle de l’homme, un principe islamique authentique, et un commandement divin magnifique. Allah (Glorifié Soit-Il » dit : « … Soyez plutôt solidaires dans la charité et la piété et non dans le péché et l’agression !… » [Al- Māedah : 2]. Allah (Gloire à Lui) dit aussi, « Attachez-vous tous fermement au pacte d’Allah, et ne vous divisez pas. Rappelez-vous les bienfaits qu’Allah vous a accordés lorsque, d’ennemis que vous étiez, Il a rétabli l’union entre vos cœurs et a fait de vous des frères, par un effet de Sa grâce, de même que vous étiez sur le bord d’un gouffre infernal et Il vous en a sauvés. C’est ainsi qu’Allah vous expose clairement Ses signes afin que vous trouviez le droit chemin »[al-Imran : 103].

 

Le Messager d’Allah [Que Salat et la paix d’Allah soient sur lui] a dit : «Lexemple des croyants dans leur amitié, leur miséricorde et leur compassion est comme l’exemple dun corps qui lorsquun des ses membres est affecté par une maladie, cest tout le reste du corps qui est touché par la douleur et la fièvre » (Rapporté par Mouslim et Imam Bukhari).

 

Il dit aussi [que la Salat et la paix d’Allah soient sur lui] : « le croyant est pour le croyant comme les pierres de édifice, il se soutient l’un à l’autre ». Puis il relia ses doigts entre eux » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

 

Dans le Musnad de l’Imam Ahmed – suivant une bonne chaîne de narration – le Prophète [Salat et la paix d’Allah soient sur lui] dit : « la Congrégation est miséricorde alors que la désunion est un tourment ».

 

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes il y a parmi les serviteurs d’Allah des serviteurs qui ne sont pas des prophètes, les prophètes et les martyrs les envient ».


Quelqu’un a dit: Qui sont-ils ? Ainsi nous les aimerons.


Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ce sont des gens qui se sont aimés par la lumière d’Allah sans qu’il n’y ai entre eux de liens de parenté ou de généalogie, leurs visages seront de lumière, ils seront sur des minbars de lumière, ils n’auront pas peur lorsque les gens auront peur et ils ne seront pas tristes lorsque les gens seront tristes » puis il a récité le verset: –Certes les bien-aimés d’Allah sont à l’abri de toute peur et ne sont pas attristés– [Sourate Younous n°10 verset 62].


(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3023)