Prêche: Le mérite de jeûner Achoura

« Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Achoura expie les péchés commis pendant l’année précédente »

 

 

Ecouter le prêche:

 أيها الإخوة المسلمون، اتّقوا الله تعالى حق التقوى، واعتصموا بالإسلام فهو العروة الوثقى، واتّقوا عذاب النار؛ فإن أجسامكم على النار لا تقوى .

عباد الله، اذكروا أيام الله لعلّكم تذكّرون وتعتبرون، اذكروا أيام الله بنصر أنبيائه وأتباعهم لعلّكم تشكرون، واذكروا أيام الله بخذل أعدائه ومَن والاهم لعلّكم تتقون، واذكروا أيام الله إذا نزل للقضاء بين عباده يوم القيام لعلّكم توقنون .

فاللهم إنا نشكرك على خذلان أعداء الله وعلى انتصار أولياء الله

عباد الله:

لقد سنَّ رسولُ الهُدى – صلواتُ الله وسلامُه عليه – للأمَّة صيامَ هذا اليوم العظيمِ المُبارَك شُكرًا لله تعالى على نعمةِ إنجائِه موسى – عليه السلام – ومن معه من المُؤمنين، وإغراقِ فرعون وجُنودِه، وإظهارًا لوَثيقِ الصِّلةِ بين الأنبياء – عليهم الصلاة والسلام -، ولبيان أن دينَهم واحدٌ وإن كانت شرائِعُهم شتَّى.

فقد أخرجَ الشيخان في « صحيحيهما »، واللفظُ للبُخاريِّ – رحمه الله -، عن ابن عباس – رضي الله عنهما – أنه قال: قدِمَ النبي – صلى الله عليه وسلم – المدينةَ، فرأى اليهودَ تصومُ يوم عاشوراء، فقال: «ما هذا؟». قالوا: هذا يومٌ صالحٌ، هذا يومُ نجَّى اللهُ بني إسرائيل من عدُوِّهم، فصامَه موسى. قال – صلى الله عليه وسلم -: «فأنا أحقُّ بمُوسى منكم»، فصامَه وأمرَ بصيامه.

وأخبرَ – صلوات الله وسلامه عليه – عن عِظَم ثواب صيام هذا اليوم فقال: «صيامُ يوم عاشوراء أحتسِبُ على الله أن يُكفِّرَ السَّنةَ التي قبلَه»؛ أخرجه مسلمٌ في « صحيحه » من حديثِ أبي قتادةَ الأنصاريِّ – رضي الله عنه -.

ومن السُّنَّة – يا عباد الله – في صيامه: أن يُصامَ يومٌ قبلَه؛ فقد أخرجَ مُسلمٌ في « صحيحه » عن ابن عباس – رضي الله عنهما – أن رسول الله – صلى الله عليه وسلم – قال: «لئن بقِيتُ إلى قابلٍ لأصومنَّ التاسِعَ».

والمُعتمَدُ لدى أهل العلمِ بالحديث – يا عباد الله – أنه لا يصِحُّ في يوم عاشوراء ولا في ليلته ولا في التوسِعةِ فيه على العِيالِ حديثٌ، وكلٌّ ما يُروَى في ذلك فهو مردودٌ لا يصِحُّ عن رسول الله – صلى الله عليه وسلم -. ولا يُستحبُّ فيه سِوى صيامِه وصيامِ يومٍ قبلَه.

فيجبُ اجتِنابُ ما أُحدِثَ فيه من البِدَع؛ كإحياء ليلته وتخصيصِها بالذِّكر والتعبُّد، وتخصيصِه بدعاءٍ خاصٍّ له يُسمَّى « دعاء عاشوراء »، واعتقاد أن من قرأَه لم يمُت سنتَه تلك، وقراءة سُورةٍ يُذكرُ فيها نبيُّ الله موسى – عليه الصلاة والسلام – في صلاة الصبح يوم عاشوراء، والاجتِماع في يومِه للذِّكر والدعاء، ونعيِ الحُسين – رضي الله عنه – ذلك اليوم على المنابِر، واعتِقاد أن البَخورَ يوم عاشوراء رُقيةٌ يُدفَعُ بها السِّحرُ والحسَدُ والمسُّ والنَّكَد، إلى غير ذلك مما لم يأذَن به الله ولم يشرَعه رسولُه – صلوات الله وسلامه عليه -، ولا عمِلَه أحدٌ من صحابته – رضوان الله عليهم أجمعين -.

وقد حذَّر رسولُ الهُدى – صلوات الله وسلامُه عليه – من الإحداثِ في دين الله فقال: «من أحدثَ في أمرنا هذا ما ليس منه فهو ردٌّ» – أي: مردودٌ على صاحبه -؛ أخرجه الشيخان في « صحيحيهما » من حديث أم المؤمنين عائشة – رضي الله عنها -.

وفي لفظٍ لمُسلمٍ – رحمه الله -: «من عمِلَ عملاً ليس عليه أمرُنا فهو ردٌّ».

فاتقوا الله – عباد الله -، واحرِصوا على إدراك هذا الفضلِ العظيم؛ بصيام هذا اليوم العظيم، ولُزوم السنَّة فيه، بالاتباع لهدي خيرِ الورَى – صلى الله عليه وسلم -، وحذارِ من ابتِداع ما لم يأذَن به اللهُ في هذا اليوم وفي سائر الأيام؛ فكلُّ خيرٍ في اتباع من سلَف، وكلُّ شرٍّ في ابتِداع من خلَف.

Frères et sœurs en l’islam, craignez Allah comme il doit être craint et tenez-vous fermement à l’Islam qui est la anse la plus solide. Et craignez le tourment du feu ; vos corps ne pourront pas résister au feu.

Serviteurs d’Allah, rappelez-vous les jours d’Allah, afin que vous vous rappeliez et que vous méditiez. Rappelez-vous les jours d’Allah lorsqu’Il donne la victoire à ses prophètes et leurs disciples afin que vous soyez reconnaissants. Et rappelez-vous les jours d’Allah pour avoir humilié ses ennemis et ceux qui les ont suivi. Peut-être serez-vous pieux. Et rappelez-vous les jours d’Allahlorsque son destin descend entre ses créatures – et le jour du retour : peut-être serez-vous pieux.

O gens, le secours du Prophète d’Allah à Moïse (SAW) et à son peuple face à l’ennemi d’Allah (Pharaon et ses soldats) est une immense grâce d’Allah le Tout-Puissant.

Serviteurs d’Allah !

Le Prophète et messager de la guidée (SAW), a prescrit pour la nation musulmane le jeûne de ce grand jour béni en signe de remerciement et de gratitude à Allah, exalté soit-Il. Nous lui exprimons ainsi notre reconnaissance pour avoir sauvé Moïse et les croyants qui étaient avec lui, en noyant Pharaon et ses troupes de soldats. Par ce jeûne, le Prophète (SAW) met en évidence la forte relation entre les prophètes (que la paix soit sur eux) et l’unicité de leur religion qui est une seule et même religion malgré des lois divines différentes.


Les deux cheikhs, Al Boukhari et Mouslim (qu’Allah soit satisfait d’eux), ont rapporté dans leurs Sahih que Ibn ‘Abbas (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « Le Prophète vint à Médine et vit que les juifs jeûnaient le jour de `Achoûrâ’. Il leur demanda : « Pourquoi vous jeûnez en ce jour?« . – « C’est en ce jour, lui répondit-on, qu’Allah a délivré Moïse et son peuple de Pharaon, nous jeûnons donc pour célébrer ce jour ». Le Prophète (swa) répliqua alors: «  Nous méritons mieux que vous d’imiter Moise» Et puis il le jeûna et donna l’ordre de le jeûner « .

Le Prophète (SAW) a informé des grands mérites du jeûne ce jour et a dit : « Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Achoura expie les péchés commis pendant l’année précédente ». [Rapporté par Mouslim dans son « Sahih « dans un hadith rapporté par Abu Qatada alAnsari]

et de la sounna serviteurs d’Allah, dans son jeûne : c’est-à-dire le jeûne du jour de Achoura, est de jeûner un jour avant ce jour. Mouslim a rapporté dans son Sahih, que Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait d’eux) a rapporté que le Messager d’Allah (r) a dit : « Si je suis encore en vie l’année prochaine, je jeûnerai le neuvième jour ».

Ce qui est rapporté et suivi chez les gens de la science du hadith c’est qu’il n’y a rien de rapporté sur tout ce qui se pratique la nuit de Achoura, c’est-à-dire la veille comme le fait par exemple d’être particulièrement généreux avec sa famille ce jour-là. Tous les récits à ce sujet sont rejetés et ne peuvent être attribués au Prophète (SAW). Tout ce qui est recommandé est de jeûner ce jour et un jour avant.

Ainsi, toutes les innovations (hérésies) concernant cette journée doivent être évitées. Tel est le cas de l’exécution de rites spéciaux la nuit d’Achoura comme l’accomplissement d’une prière spéciale appelée « prière de Achoura ».

Relèvent aussi de l’innovation le fait de se rassembler ce jour-là dans le but de se souvenir et en suppliant Allah et commémorant la mort d’Al-Houssein (qu’Allah l’agrée) sur la chaire (mimbar) ;

De croire que la fumée de l’encens le jour de ‘Achoura’ est une rouqya (récitation coranique sur un malade) dans laquelle la magie et l’envie sont repoussées, ect. Et tout ce qu’Allah et son Prophète n’ont jamais permis et qu’aucun parmi les compagnons (qu’Allah les agrées tous) n’ont pratiqué.

Le Messager de la guidée (SAW) a mis en garde contre toute innovation dans la religion d’Allah et dit : «Quiconque ajoute à notre affaire-ci – (c’est-à-dire à notre religion) – une chose nouvelle non fondée sur elle (ce qui n’en fait pas partie), verra son ajout rejeté (pas accepté). Rapporté par Al Boukhari et Mouslim, d’après le hadith de Aïcha, la mère des croyants].

Dans une version de Mouslim, le Prophète (r) a dit :« Quiconque accomplit un acte ne faisant pas partie de notre religion, son acte est rejeté ». »

Afin de sortir de la divergence nous recommandons aux musulmans de jeûner au moins le Dimanche 02 , le Lundi 3 Novembre et Mardi 4 Novembre 2014.
De cette manière chacun est sûr d’avoir jeûné le jour de ‘achoura et en même temps il a appliqué la Sounna en y ajoutant un autre jour afin de se différencier des gens du Livre.

     Craignez Allah, O serviteurs d’Allah ! Et assurez-vous d’avoir ce grand mérite qu’est le jeûne de ce grand jour en observant la Sunna, en suivant les conseils du Prophète (SAW) et en évitant de faire des innovations dans tout ce qui n’a pas été autorisé par Allah en ce jour et tous les jours. En effet, tout le bien réside dans le suivi de nos pieux prédécesseurs, et tout le mal réside dans les innovations de ceux qui sont venus après.

L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751) a dit : « Il y a trois degrés pour le jeûne de ‘achoura :

– le plus parfait est de jeûner avec ‘achoura un jour avant et un jour après
– puis le fait de jeûner ‘achoura avec le neuvième jour et c’est ce qui est montré par la plupart des hadiths

– puis le fait de jeûner ‘achoura seul ».

Précision, Cheikh Otheimine a dit : « Celui qui jeûne le jour de ‘arafat ou de ‘achoura alors qu’il lui reste des jours de ramadan à rattraper, son jeûne est valable mais s’il avait eu l’intention de jeûner ce jour comme rattrapage de ramadan alors il obtient deux récompenses : la récompense du jour de ‘arafat ou du jour de ‘achoura avec la récompense du rattrapage ».