Manière de corriger les erreurs 1

Parce que l’erreur est avec tout être humain et personne ne sera épargner, la législation d’Allah est venu avec une éducation spécial et une voie pieuse pour corriger l’erreur

 

Ecouter le prêche: 

فيا أيُّها النَّاسَ، اتَّقوا اللهَ تعالى حَقَّ التقوى، عباد الله، الخطأ صفة ملازمة لكل أحد، إلا من عصم الله من الأنبياء والمرسلين يقول صلى الله عليه وسلم: « كُلُّ بَنِى آدَمَ خَطَّاءٌ وَخَيْرُ الْخَطَّائِينَ التَّوَّابُونَ« ،(ابن ماجة)، ولو نجا من الخطأ أحد لكان أصحاب رسول الله أفضل الخلق ناجين منه، ومع هذا يقول صلى الله عليه وسلم: « وَالَّذِي نَفْسِي بِيَدِهِ لَوْ لَمْ تُذْنِبُوا لَذَهَبَ اللَّهُ بِكُمْ وَلَأتى بِقَوْمٍ يُذْنِبُونَ ثم يَسْتَغْفِرُونَ فَيَغْفِرُ لَهُمْ« ،(مسلم)، ولما كان الخطأ ملازم لكل إنسان لا يسهو من أحد جاء الشرع بأدب معين ومنهج صالح لعلاج الخطأ، فالخطأ لابد أن يعالج، والمُخطئ لابد أن يوجه لما يخلصه من خطأه، ومن رحمة الله بهذه الأمة أن رفع عنها إثم الخطأ يقول صلى الله عليه وسلم: « إِنَّ اللَّهَ تَجَاوَزَ عَنْ أُمَّتِى الْخَطَأَ وَالنِّسْيَانَ وَمَا اسْتُكْرِهُوا عَلَيْهِ« ( حديث حسن ، رواه ابن ماجه  والبيهقي وغيرهما )،ولما أنزل الله قوله تعالى: (وَإِنْ تُبْدُوا مَا فِي أَنفُسِكُمْ أَوْ تُخْفُوهُ يُحَاسِبْكُمْ بِهِ اللَّهُ) البقرة 284، دخل قلوب الصحابة شيء لم يدخل شيء غيره، فقال لهم صلى الله عليه وسلم: « قُولُوا سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا وَسَلَّمْنَا« ، ولما استقر الإيمان في قلوبهم أنزل الله: (لا يُكَلِّفُ اللَّهُ نَفْساً إِلاَّ وُسْعَهَا لَهَا مَا كَسَبَتْ وَعَلَيْهَا مَا اكْتَسَبَتْ رَبَّنَا لا تُؤَاخِذْنَا إِنْ نَسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا) البقرة 285 قال الله: قد فعلت، (رَبَّنَا وَلا تَحْمِلْ عَلَيْنَا إِصْراً كَمَا حَمَلْتَهُ عَلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِنَا) البقرة 285 قال الله: قد فعلت، (رَبَّنَا وَلا تُحَمِّلْنَا مَا لا طَاقَةَ لَنَا بِهِ وَاعْفُ عَنَّا وَاغْفِرْ لَنَا وَارْحَمْنَا) البقرة 285 قال الله: قد فعلت ».

أيها المسلم، وإن علاج الخطأ وإصلاح المُخطئ لابد أن نسلك فيه سبيل محمد صلى الله عليه وسلم فله في علاج الخطأ السنن الثابتة فإنه صلى الله عليه وسلم تعامل مع الناس على اختلاف مستوياتهم، وفي مواضع كثيرة من حياته بالرفق واللين، وإصلاح الأخطاء.

أيها المسلم، فمن معالم إصلاح الأخطاء في هديه صلى الله عليه وسلم: استعمال الرفق مع المُخطئ في خطأه حتى يزول ذلك الخطأ، فهو صلى الله عليه وسلم رأفوا بأمته رحيم بهم، يعز عليهم ما يعنتهم، (لَقَدْ جَاءَكُمْ رَسُولٌ مِنْ أَنفُسِكُمْ عَزِيزٌ عَلَيْهِ مَا عَنِتُّمْ حَرِيصٌ عَلَيْكُمْ بِالْمُؤْمِنِينَ رَءُوفٌ رَحِيمٌ)التوبة 128، يعالج الخطأ بالرفق واللين والكلمة الطيبة، حتى ملك قلوب الناس: (فَبِمَا رَحْمَةٍ مِنْ اللَّهِ لِنْتَ لَهُمْ وَلَوْ كُنْتَ فَظّاً غَلِيظَ الْقَلْبِ لانْفَضُّوا مِنْ حَوْلِكَ) آل عمران 159, فهو القائل صلى الله عليه وسلم: « إِنَّ الرِّفْقَ لاَ يَكُونُ فِي شَيءٍ إِلاَّ زَانَهُ وَلاَ نْزَعُ الرِّفْقَ مِنْ شَيءٍ إِلاَّ شَانَهُ« ، وهو القائل: « مَنْ حُرِمَ الرِّفْقَ حُرِمَ الْخَيْرَ كله« .

في عهده صلى الله عليه وسلم جاءه معاوية بن الحكم يصلي معه فعطس رجل من المصلين فقال له معاوية: يرحمك الله رافعا بها صوته فرموا الصحابة بأبصارهم إليه فقال: واثكل أمياه ماذا فعلت؟ فضربوه بأيديهم على أفخاذهم يسكتونه، فسكت، فقال: فلما سلم النبي من صلاته دعاني، والله ما رأيت معلما قبله ولا بعده خير منه، والله ما ضربني، والله ما قهرني، والله ما شاتمني، بل فقال لي: « إِنَّ هَذِهِ الصَّلاَةَ لاَ يَصْلُحُ فِيهَا شَىْءٌ مِنْ كَلاَمِ النَّاسِ إِنَّمَا هُوَ التَّسْبِيحُ وَالتَّكْبِيرُ وَقِرَاءَةُ الْقُرْآنِ » فنظر إلى هذا التعليم العظيم والرفق بهذا المُخطئ لأن الهدف إصلاحه واستصلاحه لا وتأنيبه وتأديبه

انظر إلى الدعوة المحببة إلى النفوس يقبلها الإنسان وينشرح بها صدره.

ومن معالم إصلاح الأخطاء: أنه صلى الله عليه وسلم كان يستعمل أسلوب القناعة للمُخطئ حتى يتوب عن الخطأ قناعة ليس المهم أن يترك هذا الخطأ في هذا اليوم؛ ولكن المهم أن يتركه للمستقبل وأن يتركه عن قناعة لا عن خوف ولا تهديد، فكونه يتركه عن قناعة ومعرفة وتصور بأن هذا خطأ خير من أن يتركه خوفا ثم يعود إليه ثانيا، أتى شاب إلى النبي صلى الله عليه وسلم المسجد قوي حيوية وقوة فقال يا رسول الله: أذن لي بالزنا؟ فصاح الناس به لأنه طلب منكرا عظيم وإثما كبير يعلمون تحريمه بالكتاب والسنة فقال: « دعوه » ثم دعاه حتى جلس بين يديه وقال: « يا هذا أترضى بالزنا لأمك« ، قال: لا، قال: « والناس لا يرضون بأمهاتهم، أترضه لأبنتك« ، قال: لا: قال: « والناس لا يرضون لبناتهم أترضه لأختك« ، قال: لا، قال: « والناس لا يرضون لأخواتهم، أترضه لعمتك لخالتك« ، قال: لا، قال: « والناس لا يرضون لعامتهم ولا لخالاتهم« ، ثم قال: « اللَّهُمَّ كَفِّرْ ذَنْبَهُ، اللَّهُمَّ اشرح صدره، اللَّهُمَّ حَصِّنْ فَرْجَهُ« ، هكذا عالجه النبي صلى الله عليه وسلم، واستوف الداء وأقر فيه الخير والصلاح والسلامة.

ومن معالم معالجه صلى الله عليه وسلم في معالجة الأخطاء: أنه لا يواجه المخطئ أمام الناس بالتثريب عليه، ولا بعيبه ولا بسبه، ولكن يوجه خطاب عاما يعرف فيه المُخطئ خطأه ويتصور منه خطأه، جاء نفر إلى بيوت النبي صلى الله عليه وسلم يسألون عن هديه فكأنهم تقالوا عمله فقال قائلهم: أما أنا فأقوم الليل ولا أنام، وقال أحدهم: أما أنا فأصوم ولا أفطر، وقال أحدهم: أما أنا فأتي النساء، فلما بلغ النبي خبرهم خطب الناس فقال: « وَاللَّهِ إِنِّى لأَتْقَاكُمْ لِلَّهِ وَأَخْشَاكُمْ لَهُ، لَكِنِّى أُصَلِّى وَأَنَامُ وَأَصُومُ وَأُفْطِرُ وَأَتَزَوَّجُ النِّسَاءَ فَمَنْ رَغِبَ عَنْ سُنَّتِي فَلَيْسَ مِنِّى« ، فوجه الخطاب للعموم يفهم السامع المراد دون التشهير به ودون الإضرار به.

   Chers frères chères sœurs, craignez Allah Le Tout-Puissant comme il doit être craint. Serviteur d’Allah, l’erreur est en chacun de nous, sauf ceux qu’Allah a préservé de commettre les pêchers parmi les prophètes et les messagers, ils sont impeccable, (Se dit des messagers en tant qu’ils sont incapable de pécher) le messager d’Allah, que la paix soit sur lui a dit: «« Tous les fils d’Adam commettent des péchés; mais les meilleurs d’entre ceux qui commettent des péchés sont ceux qui se repentent. » (Ibn Maajah) »

     S’il y avait des personnes qui étaient préservés de l’erreur, cela aurait été pour les compagnons du messager d’Allah qui sont les meilleurs des créatures.Malgré cela le messager d’Allah que la paix soit sur lui dit, « Par Celui qui tient mon âme entre Ses mains, si vous ne commettiez pas de péchés, Allah vous ferait disparaître et vous remplacerait par un autre peuple qui commet des péchés et qui Lui demande pardon, et Il lui pardonnerait. » (Sahih Mouslim)

 » Parce que l’erreur est avec tout être humain et que personne n’en sera épargnée, la législation d’Allah est venue avec une éducation spécial et une voie pieuse pour corriger l’erreur , celui qui a commis une faute doit être dirigé vers ce qui va l’aider à se débarrasser de son erreur , L’erreur doit être traitée (soigner) à travers la miséricorde d’Allah, de la miséricorde d’Allah pour cette communauté, Allah ne comptabilise pas le pêché commis par erreur, «D’après Ibn ‘Abbas – l’Envoyé d’Allah a dit :« De ma communauté, Allah a absous l’erreur, l’oubli et ce que [ ses membres ] font sous la contrainte ».« rapporté par Ibn Mâja ad-Daraqutni – al Bayhaqî , qualifié de sahîh par Ibn Hibban al Hakim qualifié de sahîh par al Albânî,

Et pourtant nombre de musulmans par devoir, passent le plus clair de leur temps à juger, condamner, et décider qui a commis une faute et qui n’a pas commis

Et lorsqu’Allah a révélé le verset : (Que vous révéliez donc vos pensées ou que vous les dissimuliez, vous aurez à en rendre compte à votre Seigneur) el baqarah 284. quelque chose est entré dans les cœurs des compagnons et rien d’autre, le prophète, que la paix soit sur lui: leur dit alors » dites, nous avons entendu, nous avons obéis et nous nous sommes soumis » , Ainsi la foi c’est installée dans leurs cœurs ,

Allah (Gloire à Lui) a révélé en disant: (Allah n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu’elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu’elle aura commis jouera contre elle. «Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs !) el baqarah 285. Allah dit : cela s’est produit: (Seigneur ! Épargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs !) Allah dit : cela s’est produit, (Seigneur ! Ne nous impose pas d’obligations qui soient au-dessus de nos forces ! Accorde-nous Ton pardon, fais-nous remise de nos péchés et reçois-nous dans le sein de Ta miséricorde ! ) Allah dit : cela s’est produit  » .


Chers frères chères sœurs, le traitement de l’erreur est de corriger celui qui a commis cette faute, nous devons suivre la voie de Mohammad, On retrouve dans la sounna authentique le traitement de l’erreur, le prophète que la paix soit sur lui s’est comporté avec les gens selon leur niveau. Et dans de nombreuses situations dans sa vie, il s’est comporté avec douceur, avec amabilité pour corriger les défauts, Juger et non condamner. Mais Allah a choisit parmi ses créatures des hommes et femmes de sciences pour expliquer clairement facilement et avec sagesse cette religion j’jusqu’au jour dernier.


Chers frères chères sœurs, parmi les méthodes qu’utilisait le prophète que la paix soit sur
lui, pour corriger les erreurs, il y avait la douceur avec celui qui a commis l’erreur jusqu’à la disparition de cette dernière, voila le prophète que la paix soit sur lui : qui est miséricordieux avec sa nation Allah dit 🙁Un Prophète, issu de vous-mêmes, est venu vers vous ! Il compatit à ce que vous endurez et il est plein de sollicitude pour vous, car il est toute bonté et toute compassion pour les croyants !)tawbah 128, il traite l’erreur avec douceur, gentillesse et emploi les bons mots , jusqu’à s’approprier le cœur des gens Allah dit  (C’est par un effet de la grâce d’Allah que tu es si conciliant envers les hommes, car si tu te montrais brutal ou inhumain avec eux, ils se seraient tous détachés de toi.) al-Imran 159. il est celui qui a dit: «« Quand la douceur est dans quelque chose, elle ne peut que l’embellir et quand elle en est retirée, elle ne peut que l’enlaidir » Mouslim

,  » Il a dit aussi : «« Celui qui se voit interdire la douceur, se voit interdire tout bien«  Mouslim .

A l’époque du prophète que la paix soit sur lui, Mu’awiya Ibn Al-Hakim arriva un jour alors que L’Envoyé d’Allah dirigeait les gens en prière. Un des prieurs éternua, puis dit : « Al-Hamdoulilah » (louange à Allah) –soit dit en passant, lorsque quelqu’un éternue alors qu’il prie, qu’il dise : « Al-Hamdoulilah » (louange à Allah), et cela qu’il soit debout, incliné ou prosterné– Cet homme dit donc : « Al-Hamdoulilah » (louange à Allah)

Mu’awiya répondit : « ya rhamouka’llah » (Qu’Allah te fasse miséricorde) [ces paroles annulent la prière]. Les gens le fixèrent alors du regard ; Mu’awiya dit alors :

« Que ma mère périsse ! Qu’est ce que j’ai fait» – Expression utilisée au sens figuré, et non au sens propre, les prieurs ont frappé leurs cuisses pour le faire taire, il s’est tu,

Suite à cela Mu’awiya continua sa prière. Une fois sa prière terminée L’Envoyé d’Allah l’appela. Mu’awiya dit : « Par Allah, je n’ai jamais vu quelqu’un enseigner aussi bien que lui –Ô ! Allah accorde-lui paix et bénédiction–. Par Allah il ne me traita pas durement, ni ne me repoussa, il me dit simplement :

« Certes, il n’est pas bon que les gens conversent dans cette prière. Celle-ci ne doit être composée que de glorifications (tasbih) des formules : Allah est le plus Grand (takbir) et de la récitation du Coran. »

Méditez sur cette manière d’appeler à la religion d’Allah, comment elle séduit les âmes et amène l’homme à l’accepter, tout en l’enchantant.


Mentionnons une autre caractéristique dans la correction des erreurs : le prophète, que la paix soit sur lui, avait pour méthode de convaincre celui qui a commis une erreur jusqu’à qu’il se repente de l’erreur et l’abandonne définitivement. Car l’essentiel n’est pas simplement de se repentir de l’erreur sur le champ, mais de l’abandonner pour le futur.   L’important c’est de délaisser le pêcher pour l’avenir par conviction et non par peur ou menace. Il faut délaisser l’erreurpar conviction, c’est-à-dire avec connaissance et une perception de l’erreur est mieux que de l’abandonner par peur et y revenir une deuxièmement ou une troisième fois ,
Il est rapporté en ce sens qu’un jeune homme était venu voir le prophète que la paix soit sur lui : pour lui demander l’autorisation de faire le zinâ (fornication)(car certainement, comme beaucoup de gens de nos jours, il avait du mal à se retenir). Les personnes présentes se sont retournées vers lui pour le réprimander (comment peut-on avoir l’audace de formuler une telle demande à l’envoyé d’Allah ?) car ils connaissent son interdiction par le coran et la sounna, et lui ordonner de se taire, le prophète s’est adressé à eux en disant laissez –le, Le prophète que la paix soit sur lui : a demandé au jeune homme de venir s’asseoir auprès de lui. Lorsque ce dernier fut à ses cotés, le prophète que la paix soit sur lui : lui demanda, tour à tour, acceptes-tu que la même chose (zinâ) arrive à ta maman, il a répondu, non, le prophète que la paix soit sur lui lui dit, les autres non plus n’aimeraient pas que cela arrive à leurs mères, acceptes-tu que la même chose (zinâ) arrive à ta fille, il a répondu, non, le prophète que la paix soit sur lui lui dit, que les autres non plus n’aimeraient pas que cela arrive à leurs filles, acceptes-tu que la même chose (zinâ) arrive à ta sœur, il a répondu, non, le prophète que la paix soit sur lui lui dit, les autres non plus n’aimeraient pas que cela arrive à leurs mères, acceptes-tu que la même chose (zinâ) arrive à ta sœur, acceptes-tu la même chose (zinâ) arrive à ta tante maternelles, A la fin, il a répondu, non, le prophète SAW lui dit, les autres non plus n’aimeraient pas que cela arrive à leurs tante maternelles, A la fin, le prophète que la paix soit sur lui fit cette invocation : « Oh Allah, pardonne ses péchés, purifie son cœur et protège ses parties intimes ». Le rapporteur du hadith, ajoute qu’après ce dou’a, ce jeune n’a plus jamais posé de regards interdits sur une femme. C’est de cette manière que le prophète a traité le problème de ce jeune homme,


Parmi les caractéristiques du prophète que la paix soit sur lui pour traiter et corriger les erreurs : il y a le fait qu’il n’affronte pas la personne qui a commis l’erreur devant les gens, par les réprimandes, l’humiliation ou bien les insultes. Plutôt il s’adresse à elle dans un discours général pour que le fautif comprenne et tire une leçon de son erreur,
Anas rapporte que trois personnes vinrent chez les femmes du Prophète pour les interroger sur la façon dont le Prophète adorait Dieu. Quand elles les en informèrent, cela leur sembla peu. Ils dirent : « Que sommes-nous par rapport au Prophète alors que Dieu lui a déjà pardonné tous ses péchés passés et futur ? » L’un d’eux dit : « Pour ma part, je m’engage toujours à passer mes nuits en prières » L’autre dit : « Et moi je m’engage à jeûner sans interruption toute ma vie. » L’autre enfin dit : « Moi je m’engage à ne jamais me marier » Le messager d’Allah vint alors à eux et leur dit indirectement dans un discours devant les gens: « En vérité, par Allah, je crains Allah bien plus que vous mais je jeune un temps et je mange un autre. Je prie une partie de la nuit et j’en dort une autre et j’épouse les femmes. Celui qui se détourne de ma voie n’est pas de ma communauté. » il a dirigé le discours pour la généralité, pour celui qui entend comprenne le sens sans l’offenser ; [Bukhari et Muslim]