Suivez mais n’innovez pas 2

Il serait bien ici de faire la même chose, mais en plus résumé, avec la question du tabdî’ (taxer quelqu’un d’innovateur).

 

Ecouter le prêche:

أما بعد: أيها المؤمنون، أوصيكم ونفسي بتقوَى الله عزّ وجلّ سرًّا وجَهرًا لَيلاً ونهارًا

أيها المسلمون، كتابُ الله سبحانه وسنّة رسوله لم يترُكا في سبيل الهِداية لقائل ما يقول، ولا أبقيا لغيرهما مجالاً يُعتَدّ به، فالدين قد كَمُل، والسعادة الكبرى فيما وضع، والطِلْبة فيما شرَع، وما سِوى ذلك فضلالٌ وبهتانٌ وإفكٌ وخسران، والعاقد عَليهما بكِلتا يديه مستمسكٌ بالعروة الوثقى، محصِّلٌ لكلمتَي الخير دنيًا وأخرى

عن جابر – رضي الله عنه – أن النبي – صلى الله عليه وسلم – كان إذا خطَبَ احمرَّت عيناه، وعلا صوتُه، واشتدَّ غضبُه، وكان مما يقول: «أما بعد: فإن خيرَ الحديثِ كتابُ الله، وخيرَ الهديِ هديُ محمدٍ – صلى الله عليه وسلم -، وشرَّ الأمور مُحدثاتُها، وكل بدعةٍ ضلالة»؛ أخرجه مسلم.

فالزَموا هذا النَّهجَ القويم، والطريقَ المُستقيم؛ تفوزُوا بجنَّةِ النَّعيم.

أيها المسلمون:

لقد أطلَّت رُؤوسُ الزنادِقَة الأرجَاس، والكذَبَة الأنجاس، أصحاب المذاهِبِ الفاسِدة، والعقائِد الخَبيثَة، وأخذَت في نشر البِدَع والضلالات، والخُرافات والخُزعبَلات، والمآتِم والشِّركيَّات بين عوامِّ المُسلمين، مُجاهِرين بها في وسائل إعلامِهم، وفي تجمُّعات المُسلمين، مُستغلِّين الفقرَ والجهلَ وغفلةَ المُوحِّدين عن واجبَةِ حمايَةِ جنابِ التوحيد والدِّين.

قومٌ هم أشدُّ الناس بُغضًا وكراهيةً للسُّنَّة، يُفارِقُونَها، ويُصادِمُونها، ويُحارِبُونَها، ويُعانِدونَها، ويُقاتِلُون حُماتَها، ويُحاصِرون أهلَها، وقديمًا وحديثًا وجّـَهـُوا عداوتهم لمُواجَهَة أهل التَّوحيد والسُّنَّة للقضاء على دعوتِهم ومساجِدهم ومعاهِدهم العلميَّة، ومدارِسِهم.

فيا أتباعَ سيِّد البشر مُحمَّدٍ – صلى الله عليه وسلم -! كُونوا حُماةَ العقيدة، وجُنود التوحيد، وذُبُّوا عن سُنَّة سيد المُرسَلين، ذُبُّوا عن سُنَّة سيد المُرسَلين محمدٍ – صلى الله عليه وسلم -، وهل يُذبُّ عنها إلا بلُزومِها والتمسُّك بها، ونشرِها، وتعليمها، ومُواجَهة أعدائِها، والدفاعِ عنها وعن أهلِها، لإعلائِها.

ثمّ إنَّ منهجَ السلف الصالحعدمُ الإسراف في إطلاقِ كلِمة البدعة على كلِّ أحد خالَف بعض المخالفات، إنما يصِفون بالبدعة من فعل فِعلاً لا أصلَ له من الشّرع ليتقرَّب به إلى الله جلّ وعلا، فليس كلُّ عاصٍ ومخطِئ مبتدِعًا.

أيها المسلمون:

لُزومُ السنَّة نجاةٌ وبركة، وتركُها خِزيٌ وفتنةٌ وهلَكَة، فَلْيَحْذَرِ الَّذِينَ يُخَالِفُونَ عَنْ أَمْرِهِ أَنْ تُصِيبَهُمْ فِتْنَةٌ أَوْ يُصِيبَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ [النور: 63].

وعن العِرباض بن سارية – رضي الله عنه – قال: وعظَنا رسولُ الله – صلى الله عليه وسلم – موعِظةً بليغةً، وجِلَت منها القلوب، وذرَفَت منها العيون، فقلنا: يا رسول الله! كأنَّها موعِظةُ مُودِّعٍ، فأوصِنا. فقال: «أُوصِيكم بتقوى الله، والسَّمع والطاعة، وإن تأمَّر عليكم عبدٌ حبشِيٌّ؛ فإنه من يعِش منكم فسيرَى اختِلافًا كثيرًا، فعليكم بسُنَّتي وسُنَّة الخُلفاء الراشِدين المهديين، عضُّوا عليها بالنواجِذ، وإياكم ومُحدثَات الأمور؛ فإن كل بدعةٍ ضلالة»؛ أخرجه أحمد، وأبو داود، والترمذي.

وقال الإمامُ الأوزاعيُّ – رحمه الله تعالى -: « خمسٌ كان عليها أصحابُ رسول الله – صلى الله عليه وسلم -: لُزومُ الجماعة، واتِّباعُ السنَّة، وعِمارةُ المسجِد، وتلاوةُ القرآن، وجهادٌ في سبيل الله ».

فاتقوا الله عباد الله، وكونوا من الذين قال الله فيهم: قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَحِيمٌ [آل عمران:31].

Chers frères, chères sœurs,

Je vous recommande ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah le tout puissant, en secret et ouvertement, jour et nuit.

Chers frères, chères sœurs,

Le Livre d’Allah le Tout-Puissant et la Sounna de Son Messager n’ont laissé sur la voie de la guidée aucune possibilité pour l’homme de dire quoi que ce soit. La religion est accomplie et complète, le bonheur est dans ce qu’il a instauré, la demande dans ce qu’il a légiféré. En dehors de ça, tout est égarement, calomnie, mensonge et perdition, et celui qui se cramponne à ces deux là (le livre d’Allah et la sounna) il s’est accroché à l’anse la plus solide (la illaha illa Allah), aura gagné la vie d’ici-bas et l’Aude là.

Jabir ibn Abdullah, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit: « Chaque fois que le Prophète, paix et bénédictions sur lui, a prononcé un sermon, ses yeux devenaient rouges, sa voix se levait , et sa colère augmentait en intensité quand au début de son sermon, il disait souvent : « La meilleure parole est le Livre d’Allah, la meilleure orientation est la guidée de Muhammad, paix et bénédictions sur lui, et les pires questions sont les questions nouvellement inventées [sur la religion], et toute innovation [en religion ] est un égarement »( Rapporté par Mouslim )


Par conséquent, adhérez à cette méthode et suivez le droit chemin (la droiture), et vous serez certainement récompensés par le Jardin des délices.

Chers frères, chères sœurs,


De nos jours, les hérétiques et les menteurs, les adeptes des doctrines corrompues et des croyances impies, ont commencé à remonter à la surface. Ils se sont engagés dans la diffusion des innovations dans la religion, les actes de l’égarement, les superstitions, les obsèques (ma’atim), et les actes de polythéisme (associer des partenaires à Allah) parmi les musulmans, afficher publiquement ces hérésies dans leurs médias et dans les rassemblements musulmans. Ils exploitent la pauvreté et l’ignorance de certains musulmans ainsi que leur négligence dans la protection du vrai monothéisme et dans la défendre de la religion droite.


Ce sont les pires de toutes les personnes dans leur haine et leur horreur contre la sounna. Ils s’écartent de la sounnah, s’y opposent, luttent contre elle, et la rejettent obstinément. Ils combattent quiconque appelle à la sounna ou la défend et assiègent ses adeptes. À la fois dans le passé et actuellement, ils n’ont cesse de combattre les adeptes du vrai monothéisme et de la sunna du Prophète afin d’éradiquer leur appel, les instituts scientifiques et les écoles qui suivent les traditions des pieux prédécesseurs.


Ô disciples du Maître de l’humanité, Muhammad, paix et bénédictions sur lui ! Soyez les gardiens de la foi droite et les soldats qui défendent le vrai monothéisme. Défendez la sounnah du Maître des Messagers, Mouhammad, paix et bénédictions sur lui. Et il n’y a pas d’autre moyen de défendre la sounna sauf en adhérant à elle, en la diffusant et l’enseignant, en faisant face à ses ennemis en protégeant ses partisans.

Par conséquent, hâtez-vous de défendre la sounnah avant que la maladie ne se propage hors de toutes proportions et ne devienne incurable. Hâtez-vous de la défendre avant qu’il ne soit trop tard.
Qu’Allah fasse que vous et moi soyons parmi les gardiens de la sounna et qu’Il nous protège des complots de ses ennemis.

Chers frères, chères sœurs

Suivre la voie des pieux prédécesseurs, ce n’est pas de lancer à outrance des étiquettes sur les gens en disant untel est innovateur, qui est en divergence avec eux. Mais il s’agit de dénoncer effectivement quelqu’un d’innovateur, une personne qui accomplit un acte qui n’existe pas dans la religion pour se rapprocher d’Allah en prétendant qu’il fait partie de la religion. Tout pêcheur ou toute personne qui désobéit n’est pas automatiquement considéré comme innovateur.

Le fait de s’accrocher à la sounnah vous apportera le salut et les bénédictions, et l’abandonner vous apportera l’ignominie. Vous serez exposés à la disgrâce (c’est-à-dire, Perdre la faveur dont on jouissait auprès de notre protecteur) et à la dévastation.
( . . . Que ceux qui désobéissent (s’opposent) aux ordres du Seigneur (c’est à dire sa Sunna – les moyens légaux, les actes de culte, parmi les sectes) prennent garde d’être frappés par un malheur (incrédulité, les essais, les afflictions, tremblements de terre, meurtre, accablé par un tyran) ou d’être accablés par un châtiment cruel ( An- Nur : 63. )


Al-‘ Irbadh ibn Sariyah, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « Un jour, le Messager d’Allah, prière et salut sur lui, a prononcé un sermon profondément émouvant que nos cœurs étaient remplis de peur et nos yeux aux bords des larmes. Nous avons dit : « O Messager d’Allah ! C’est comme s’il s’agissait d’un sermon d’adieu, il nous conseiller. «Il dit : « Je vous conseille de craindre Allah et d’écouter et d’obéir, même si votre chef était un esclave abyssin. Quiconque parmi vous vivra après moi verra beaucoup de discorde. Je vous invite à adhérer à ma sunna et la sounna des califes bien guidés ; accrochez-vous fermement à elle. Méfiez-vous des choses nouvellement inventées [dans la religion], pour chaque innovation en religion ] est un égarement »(rapporté par Ahmad , Abou Dawoud et At-Tirmidhi ) .


Imam Abou Amr Al- Awza’i , qu’Allah, Exalté soit-Il , ait pitié de son âme, a dit : « Les compagnons du Prophète ont observé cinq choses, en adhérant au corps principal de la communauté musulmane (al – Jama’a), à la suite la sunna remplir les mosquées, la récitation du Coran , et la lutte dans le sentier d’Allah « .

Les dangers du tabdî’

Nous avons expliqué il y a un petit moment et mit en lumière les dangers du takfîr c’est-à-dire (taxer quelqu’un de mécréant). Il serait bien ici de faire la même chose, mais en plus résumé, avec la question du tabdî’ (taxer quelqu’un d’innovateur). Il est, en effet, extrêmement grave de sortir les gens du giron de la sounna.

L’Imam e-Dârimî nous décrit ce symptôme en ces termes : « L’innovation est un domaine extrêmement grave. Tout individu y étant affilié prend une mauvaise place au milieu des musulmans. Évitez donc de vous précipiter à taxer quelqu’un d’innovateur, mais prenez le temps de vérifier, et de vous enquérir que le discours de l’une des deux parties en dispute soit conforme ou non à la vérité.

Comment pouvez-vous faire des conclusions hâtives sur un groupe sans savoir s’il a raison ou non, et sans être en mesure, du point de vue de votre école, de dire à l’une des deux parties qu’elle s’est trompée, et que la vérité se trouve ailleurs !

Il est vraiment aberrant et inculte de pointer du doigt un groupe tout en étant incapable d’être formel sur la teneur de ses propos, et sans être à l’abri au même moment, du point de vue de son école, que l’une des deux parties soit conforme à la vérité et à la sunna. Comment peut-on alors la taxer de moubtadi’ sans être à l’abri d’inverser les valeurs ni distinguer entre le vrai et le faux, et de, tout bonnement, condamner sans s’en rendre compte, une sounna. Cette approche est plus que ténébreuse, et il serait très périlleux de minimiser un tel niveau d’ignorance. »