Droit de l’époux sur son épouse

Méfiez-vous chers sœurs de demander le divorce sans qu’il y ait de raisons valables

  

Ecouter le prêche:

فإن لكل واحد منكما حقوقاً وواجبات على الآخر ، وهذه الحقوق ثابتة في الشرع الحكيم ؛ لقول الله تعالى : {وَلَهُنَّ مِثْلُ الَّذِي عَلَيْهِنَّ بِالْمَعْرُوفِ} [البقرة: .228 ولقوله صلى الله عليه وسلم:  » إن لكم على نسائكم حقاً ولنسائكم عليكم حقاً » رواه الترمذي وصححه.

ونبدأ هنا بحقوق الزوج على زوجته ، ولكن قبل البدء في حقوق الزوج أذكرك بهذ الفضل العظيم. قال صلى الله عليه وسلم : ( المرأة إذا صلت خمسها ، وصامت شهرها ، وأحصنت فرجها ، وأطاعت زوجها ، فلتدخل من أي أبواب الجنة شاءت ) أخرجه أبو نعيم.

أختي الزوجة إن لزوجك عليك حقوقاً كثيرة ، منها.

-1- طاعته في المعروف. ودليل هذا الحق قوله تعالى : {فَإِنْ أَطَعْنَكُمْ فَلاَ تَبْغُواْ عَلَيْهِنَّ سَبِيلاً} [النساء:34 فعليك أيتها الزوجة طاعة زوجك بالمعروف ، في غيـر معصية لله تعالى أو رسوله صلى الله عليه وسلم ،

وكذلك تكون الطاعة في الأمر المقدور عليه بلا مشقة. ففي الحديث : قال صلى الله عليه وسلم: ( إذا دَعَا الرَجُل امرأتَه إِلى فِراشِه فَلم تَأت فَباتَ غَضباناً عَليهَا لَعنتَها الملائكة حَتى تُصبح ) متفق عليه.

3- صوني عرضه واحفظي شرفه. واحذري من خيانته ، فأنت مؤتمنة على كل أموره . وتذكري أن الله تعالى امتدح الحافظات فقال تعالى : ( فَالصَّالِحَاتُ قَانِتَاتٌ حَافِظَاتٌ لِلْغَيْبِ بِمَا حَفِظَ اللَّهُ) (النساء:34 من الآية..

-4- لا تدخلي بيته من لا يرغب في دخوله. فقد قال صلى الله عليه وسلم : ( لَا يَحِلُّ لِلْمَرْأَةِ أَنْ تَصُومَ وَزَوْجُهَا شَاهِدٌ إِلَّا بِإِذْنِهِ وَلَا تَأْذَنَ فِي بَيْتِهِ إِلَّا بِإِذْنِهِ وَمَا أَنْفَقَتْ مِنْ نَفَقَةٍ عَنْ غَيْرِ أَمْرِهِ فَإِنَّهُ يُؤَدَّى إِلَيْهِ شَطْرُهُ » رواه البخاري ومسلم.

وقال صلى الله عليه وسلم : ( فَأَمَّا حَقُّكُمْ عَلَى نِسَائِكُمْ فَلَا يُوطِئْنَ فُرُشَكُمْ مَنْ تَكْرَهُونَ وَلَا يَأْذَنَّ فِي بُيُوتِكُمْ لِمَنْ تَكْرَهُونَ )  » رواه الترمذي.

وفي لفظ لمسلم : ( وهو شاهد. قال النووي رحمه الله :فى هذا الحديث إشارة إلى أنه لا يفتات على الزوج بالإذن فى بيته إلا بإذنه وهو محمول على ما لا تعلم رضا الزوج به أما لو علمت رضا الزوج بذلك فلا حرج عليها كمن جرت عادته بإدخال الضيفان موضعاً معداً لهم سواء كان حاضراً أم غائباً فلا يفتقر إدخالهم إلى إذن خاص لذلك وحاصله أنه لا بد من اعتبار إذنه تفصيلاً أو إجمالاً.

-5- حافظي على ماله ولا تنفقي بغير إذنه ،فأنت راعية فيه ومسؤولة عنه ، قال صلى الله عليه وسلم: ( والمرأة رَاعية في بَيت زَوجِها وهي مَسؤولةٌ عَن رَعِيتَها) متفق عليه .

-6- ربي أولاده تربية صالحة. وكوني لهم الأم الحنونة والمربية الناصحة ، كوني مربية ناجحة ، وقومي بواجبك فقد يكون الزوج بعيداً أو منشغلاً بأعماله فلا تهملي أنت أولادك وفلذات كبدك.

-7- الزمي بيتك. ولا تخرج منه إلا بإذنه ورضاه لقوله تعالى: {وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ} [الأحزاب: 32.

-8- شكره وعدم كفران إحسانه. من حقوق الزوج أن تشكره المرأة على ما يقوم به من أعمال تجاهها ، وتحذر من كفران العشير ، فعن أبي هريرة عن النبي صلى الله عليه وسلم قال : ( لا يشكر الله من لا يشكر الناس) رواه أبو داود وابن حبان وأحمد وصححه الألباني في صحيح الجامع [ 7719]

وعن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : خرج رسول الله صلى الله عليه وسلم في أضحى أو فطر إلى المصلى فمر على النساء فقال : ( يا معشر النساء تصدقن فإني أريتكن أكثر أهل النار فقلن وبم يا رسول الله قال تكثرن اللعن وتكفرن ) رواه البخاري.

-9- ومن الحقوق إبداء النصح والتوجيه. فمتى رأيت من زوجك تقصيراً في طاعة الله فعليك النصح والتوجيه بقدر ما تستطعين . واعلمي أنه لا يجوز البقاء مع زوج لا يصلي ولو كانت أخلاقه حسنه ، فإذا كان زوجك لا يصلي فانصحي له وحذريه من هذه الكبيرة.

احذري أيتها الزوجة من طلب الطلاق والفراق من زوجك من غير ما بأس ففي الحديث : قال صلى الله عليه وسلم : ( أَيُّمَا امْرَأَةٍ سَأَلَتْ زَوْجَهَا طَلَاقًا مِنْ غَيْرِ بَأْسٍ فَحَرَامٌ عَلَيْهَا رَائِحَةُ الْجَنَّةِ ) رواه الترمذي.*

احذري من رفع الصوت وبذاءة اللسان ولا تؤذي زوجك ففي الحديث قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ( لا تؤذى امرأة زوجها فى الدنيا إلا قالت زوجته من الحور العين : لا تؤذيه ، قاتلك الله ، فإنما هو عندك دخيل يوشك أن يفارقك إلينا) رواه أحمد والترمذي.

بالنسبة للحمام قال صلى الله عليه وسلم من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فلا يدخل حليلته الحمام، ومن كان يؤمن بالله واليوم الآخر فلا يدخل الحمام إلاّ بمئزر،و من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فلا يجلس على مائدة يدار عليها الخمر

وقال صلى الله عليه وسلم عن أم الدرداء قالت،خرجت من الحمام،فلقيني رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال: من أين ياأم الدرداء؟ قالت: من الحمام، فقال: والذي نفسي بيده ،ما من امرأة تضع ثيابها في غير بيت أحد من أمهاتها، إلا وهي هاتكة كل ستر بينها وبين الرحمان. وقالت عائشة سمعت رسول الله يقول: ما من امرأة تخلع ثيابها في غير بيتها إلا هتكت ما بينها وبين الله. . والله الموفق والهادي إلى سواء السبيل

Chers frères, chères sœurs,

Les époux ont des droits et des devoirs l’un à l’égard de l’autre et ces droits sont fixés par la législation divine. Allah a, en effet, dit : « lesfemmes ont droit à l’équivalent de ce qui leur incombe selon les convenances » (La vache 228). Ceci est corroboré par la parole de notre noble prophète, qui a dit : « Vous avez certainement des droits sur vos femmes comme elles en ont sur vous.«  Tirmidhi et corrigée.


Nous commencerons ici par les droits de l’époux sur l’épouse. Mais avant de nous rappeler les droits du mari sur son épouse, il faut se rappeler de cette grande vertu indiquée par notre Prophète (SAW). Le prophète: a dit « Si la femme fait les 5 prières, jeûne le mois de ramadan, obéit à son mari et garde sa vertu, on lui dira : Entre dans le paradis par quelle porte tu désires ». Rapporté par Abu Naim ahmed et tabarani.


Ma sœur, toi l’épouse, ton mari a des droits. De même que tu as entendu tes droits et ses devoirs la semaine dernière, tu dois bien écouter tes devoirs et ses droits. Parmi ceux-ci :


1 – Tu dois écouter ton époux lorsqu’il s’agit du bien. Ceci est prouvé par le verset suivant : « Mais dès qu’elles redeviennent raisonnables, ne leur cherchez plus querelle »
[les femmes : 34]. O toi ma sœur, tu dois écouter ton mari dans tout ce qui est vertu et non dans ce qui est une désobéissance à Allah et son messager (SAW).


2 – Et l’obéissance ainsi doit être dans ce qui ne cause aucune gêne. Dans le hadith le Prophète saw
  a dit : « Quand l’homme appelle sa femme à son lit et quand elle n’y répond pas et qu’il passe sa nuit plein de colère contre elle, les Anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin » (Boukhariet Mouslim).


3 – Garde sa vertu et préserve son honneur. Méfie-toi de l’infidélité, tu es chargée de protéger toutes ses affaires. Et rappelle-toi des éloges qu’Allah a faits à propos de celles qui préservent l’honneur de leurs maris
. En ce sens, Allah dit : « (les épouses vertueuses demeurent toujours fidèles à leurs maris pendant leur absence et préservent leur honneur, conformément à l’ordre que Dieu a prescrit »(Les femmes : 34 du verset).


4 – Ne fait pas entrer chez toi toute personne que ton mari ne désire pas qu’elle y entre. Notre Prophète bien aimé
saw a dit : « Il n’est pas permis à la femme d’observer le jeûne [surérogatoire] en présence de son époux sans demander son avis, et elle n’autorise une personne à entrer dans sa maison qu’avec son accord. Si elle dépense quelque chose sans son accord, on doit lui redonner une partie » Bukhari et Muslim.

Le prophète saw paix soit sur lui, dit encore : « Quant à vos droits envers vos épouses : elles ne doivent pas introduire ceux que vous détestez dans vos maisons, ou leur permettre d’y entrer » (rapporté par Tirmidhi) .


Dans une version de Mouslim
: « sauf s’il est témoin ». Personne ne doit entrer sans sa permission, sauf si l’habitude le confirme, c’est-à-dire que l’épouse sait que son époux ne fera pas de commentaire pour telle personne. L’essentiel c’est qu’il soit informé de ce qui se passe chez lui.


5 – Préserve l’argent et ne dépense pas sans sa permission (sans qu’il soit au courant). Tu es protectrice et responsable sur cet argent. Le prophète
صلّىاللهعليهوسلّم dit : « et la femme est la bergère dans la maison de son mari et est responsable de son troupeau » (Boukhari et Mouslim).


6 – Donne une éducation pieuse à vos enfants, et soit pour eux la maman compatissante et tendre, pleine de conseils. Soit une éducatrice qui réussit (avec succès). Ton époux peut s’absenter ou être occupé par son travail. Ne néglige pas, cependant, tes enfants ou tu perdrais la prunelle de tes yeux.


7 – Préserve ta maison chaque fois que tu dois sortir. Informe-le pour éviter des catastrophes qu’on ne peut prévoir, Allah dit dans ce verset
: « Et restez dans vos demeures » [les coalisés : 32].

8 – Remercie-le et ne soit pas ingrate envers lui, (c’est-à-dire ne pas reconnaitre sa gentillesse et son service). Parmi les droits de l’époux figure la reconnaissance par l’épouse de l’effort qu’il accompli pour subvenir aux besoins du foyer familial. Attention à l’ingratitude vis-à-vis de la vie commune. D’après Abou Hourayra, le Prophète a dit : « ne remercie pas Allah celui qui ne remercie pas les gens » (rapporté par Abou Dawoud, Ibn hibane , Ahmad et el Albani [ 7719 ]).


D’après Abis Said el Khoudri (qu’Allah soit satisfait de lui), le Messager d’Allah,
saw est sorti un matin est passé près d’un groupe de femmes, et il a dit : « O femmes ! Faites la charité car j’ai vu que la plupart des habitants de l’enfer sont des femmes. Elles lui demandent alors : Et pour quelles raison, O messager d’Allah ? Il répondit : Car vous maudissez la plus part du temps et vous ne reconnaissez pas le bien » Hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim selon un récit d’Ibn Abbâs.


9 – Parmi les droits de ton époux sur toi ma sœur, c’est que tu le conseilles, que tu l’orientes. Si tu vois un manque ou négligence de la part de ton époux vis-à-vis des obéissances à Allah, tu dois l’orienter selon tes possibilités et capacités. Il faut noter qu’il est dangereux de rester avec un homme qui ne prie pas, même s’il a un bon comportement. Si ton mari ne prie pas tu dois le conseiller, le mettre en garde à propos de ce grand péché.

Méfiez-vous chères sœurs de demander le divorce sans qu’il n’y ait de raisons valables par exemple si vous détestez votre mari et craignez de ne pouvoir observer les prescriptions d’Allah en restant avec lui, ou s’il se comporte avec vous d’une mauvaise manière, ou s’il désobéit à Allah en abandonnant les prescriptions et les obligations ou s’il commet des choses blâmables et interdites, ainsi que les autres raisons et motifs valables permettant à la femme de demander la séparation d’avec son mari ou d’annuler le mariage par le divorce.

Cependant, si la vie conjugale est imprégnée de concorde et d’entente, et s’il n’y a pas de raisons valables incitant à demander le divorce, il ne sera pas permis de le demander, à cause de la menace de supplice que comprend le hadith suivant du prophète qui nous dit : « Toute femme qui demande le divorce à son mari sans aucune raison valable ou forte raison, sera privée de l’odeur du paradis » (rapporté par Tirmidhi).


L’épouse doit éviter de nuire à son mari que ce soit avec la parole ou avec l’acte. Elle ne doit pas porter atteinte à son honneur, à ses biens ou à ses enfants. Elle ne doit pas le mépriser, médire de lui, le diffamer, se moquer de lui, lui donner un sobriquet ou traiter avec lui d’une manière qu’il n’aime pas. Il suffit comme avertissement pour la femme qui nuit à son mari de mentionner l’invocation des houris contre elle. En effet, le Messager a dit : « Chaque fois qu’une femme nuit à son mari dans ce bas monde, sa femme parmi les houris dit : ne lui nuit pas, qu’Allah te combatte ; il n’est chez toi qu’un passager ; il est sur le point de te quitter pour se joindre à nous »

Il n’est pas permis à la femme d’enlever ses habits en dehors du domicile conjugal, dans la maison de sa famille ou chez ses Mahârims. Car se dévoiler dans un lieu qui n’est pas sûr, tels que les hammams, les salles de fêtes…etc. expose la femme aux accusations et à la tentation. C’est ce qui se produit actuellement avec l’utilisation des caméras et des appareils photos dans les salles de fêtes. Ces derniers captent, entre autres, des images obscènes et choquantes, ainsi que les autres aspects de tentation. En effet, il est authentiquement rapporté que le Messager dit : « Toute femme qui enlève ses habits en dehors du domicile conjugal, Allah dévoilera sa discrétion»

Concernant le hammam (bain turc) le prophète a déclaré : « Celui qui croit en Allah et au Jour dernier ne doit pas laisser son épouse aller au hammam. Celui qui croit en Allah et au Jour dernier n’entre au hammam qu’avec un pagne. Celui qui croit en Allah et au Jour dernier ne doit pas s’assoir à une table ou il y a du vin ».

Oumm al-Dardâ rapporte :
« En sortant du bain public (hammâm), le Messager d’Allah (SAW) m’a vue et m’a dit : « D’où viens-tu ? ». Je répondis « Du bain public », il répliqua : « Par Celui qui détient mon âme entre Ses mains, lorsqu’une femme enlève ses vêtements hors de chez elle (ou de ses parents), elle coupe les liens entre elle et son Seigneur » (Rapporté par ahmed ).