Fêter l’anniversaire du prophète

Le Prophète (SAW) nous dit : «  Quiconque accomplit un acte non conforme à nos enseignements le verra rejeté. »

 

Ecouter le prêche:

أيها الناس اتقوا الله تعالى واعلموا أنه من تحقيق شهادة أن لا إله إلا الله أن يكون الإنسان مخلصاً لله في عبادته وأن من تحقيق شهادة أن محمداً رسول الله أن يكون الإنسان مجتهداً في إتباع رسول الله صلى الله عليه وسلم

ولذلك قال بعض السلف الصالح إن الإنسان يوم القيامة يسأل بِلِما وكيف، يسأل لما فعلت كذا، ويسأل كيف فعلت كذا ،فلا بد من السؤال عن العلة والكيفية ،ولقد كان كثير من المسلمين إن لم نقل أكثر المسلمين في هذا الشهر، يقيمون في الليلة الثانية عشرة منه، يقيمون عيداً يحتفلون به يزعمون أن ذلك هو ليلة ولادة النبي صلى الله عليه وسلم

وإنني في هذا المقام أقول وبالله أقول وأستعين بالله تعالى على ما أقول، إنه يجب علينا معشر المسلمين أن نوضح هذه العادة التي اعتادها بعض المسلمين أو أكثر المسلمين.

فإنه لم يثبت أن ولادة رسول الله صلى الله عليه وسلم كانت في الليلة الثانية عشرة، فالمؤرخون اختلفوا متى ولد رسول الله صلى الله عليه وسلم فمنهم من يقول إنه ولد في الليلة2، 7، 9، 10 ،12 ،17 ،21 من هذا الشهر.

والذي نعلمه وكلنا على يقين، هو تاريخ وفات الرسول صلى الله عليه وسلم، أنه توفي يوم 12 ربيع الأول،. فيامن تحتفل بيوم المولد النبوي، فقدوتك النبي صلى الله عليه وسلم، وأبو بكر وعمر وعثمان وعلي والحسن والحسين والعباس وأبناؤه وكل الصحابة رضي الله عنهم أجمعين. وقدوتك الأئمة الأربعة وكبار التابعين وكل العلماء في القرون المفضلة والمحدثين فأي الفريقين أهـدى سبيلاً؟ ونحذركم من هذا العمل كما قال تعالى فليحذر الذين يخالفون عن أمره أن تصيبهم فتنة أو يصيبهم عذاب أليم، ونقول أيضاً: إن الذي أُنزل عليه القرآن علمنا متى؟ وكيف نقرأ القرآن؟ وعلمنا حبه وطاعته صلى الله عليه وسلم، وعلمنا متى وكيف نصلي عليه؟ وكيفية الصلاة عليه وفضل ذلك؟ وما من خير إلا ودلنا عليه، وما من شر إلا وحذرنا منه، وما من أمر يحقق لنا شفاعته يوم القيامة إلا وأخبرنا به فلا حاجة لنا لهذا الاجتماع والذكر المخصوص لأنه بدعة ضلالة.

فهل نحن أفهم من الصحابة أو من التابعين ومن تبعهم من كبار العلماء الأفذاذ، فهل نحن ومن ساروا في ركابنا أهدى وأفهم من رسول الله وصحابته؟ اِعلموا أن العبادات كلها مبنية على أمرين الإخلاص لله والإتباع لرسول الله صلى الله عليه وسلم اطرح هذا السؤال على نفسك، هل أنت مخلصا لله ومتبعا لرسول الله،

ليست الذكرى أن تقيم احتفالاً مجرداً عن الشريعة خالياً من كل نص يدل عليه، إنها ذكرى جافة يذكرها الإنسان في تلك الساعة ثم يطوي ذكر رسول الله صلى الله عليه وسلم بعد ذلك.

إذن فذكرى رسول الله صلى الله عليه وسلم كائنة في قلب كل عبدٍ مؤمن حين يفعل أي عبادة من عبادة الله لأن الذي شرعها بل الذي بيَّنها للناس هو رسول الله صلى الله عليه وسلم

قال الله تعالى: وإن تطع أكثر من في الأرض يضلوك عن سبيل الله إن يتبعون إلا الظن وإن هم إلا يخرصونوقال تعالى: وإن كثيراً ليضلون بأهوائهم بغير علم إن ربك هو أعلم بالمعتدين. وقال تعالى: فمن أظلم ممن افترى على الله كذبا ليضل الناس بغير علموقال تعالى: أَرَأَيْتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلَهَهُ هَوَاهُ أَفَأَنتَ تَكُونُ عَلَيْهِ وَكِيلا

وقال تعالى أَفَرَأَيْتَ مَنِ اتَّخَذَ إِلَهَهُ هَوَاهُ وَأَضَلَّهُ اللَّهُ عَلَى عِلْمٍ وَخَتَمَ عَلَى سَمْعِهِ وَقَلْبِهِ وَجَعَلَ عَلَى بَصَرِهِ غِشَاوَةً فَمَن يَهْدِيهِ مِن بَعْدِ اللَّهِ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ.نسأل الله العافية من الضلال بعد الهدى ومن التقليد الأعمى

يقول صلى الله عليه وسلم ((تركتكم على محجة بيضاء نقية، لا يزيغ عنها إلا هالك))،وقال أيضا((تركت فيكم ما إن تمسكتم به لن تضلوا بعدي أبداً: كتاب الله، وسنتي)).

يقول صلى الله عليه وسلم أيضا((من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه؛ فهو رد))ويقول أيضا ((وإنه من يعش منكم فسيرى إختلافا كثيرا وعليكم بسنتي وسنة الخلفاء الراشدين المهديين من بعدي؛ عضوا عليها بالنواجذ، وإياكم ومحدثات الأمور؛ فإن كل محدثة بدعة، وكل بدعة ضلالة))

ويقول ((تركت فيكم امرين لن تضلوا ما تمسكتم بهما: كتاب الله وسنة رسوله))

قال تعالى: قل إن كنتم تحبون الله فاتبعوني يحببكم الله ويغفر لكم ذنوبكم والله غفور رحيم

، إخوة العقيدة والإمان واليوم لما إستحكمت غربة الدين وقل أعوانه وأنصاره وكثر أعداءه وأنِدَّاءه وضعف إيمان أهله واشتغلوا عنه بغيره وكثر دعاة السوء وأرباب البدع والخرافة كما حصل ذالك تغيرت الأحوال فهذا المعروف منكرا والمنكر معروفا والسنة بدعة والبدعة سنة وإنتشرت البدع بين الناس وسرت في قلوبهم وعقولهم كما تسري الدماء في أبدانهم ولاحول ولاقوة إلاَّباالله

عباد الله! لا شك أن من أحدث عبادة من عند نفسه لم يشرعها الله قد رغب عن سنة رسول الله واتبع غير سبيل المؤمنين، وقد ورد الوعيد في ذلك؛ فعن ابن مسعود؛ قال: قال رسول الله: ((أنا فرطكم على الحوض، وليختلجن رجال دوني، فأقول: يا رب! أصحابي. فيقال: إنك لا تدري ما أحدثوا بعدك؛ إنهم غيروا وبدلوا. فيقول النبي: سحقاً سحقاً لمن غير وبدل).فهذه براءة من النبي لمن غير وبدل في دين الله ما لم يأذن به الله.

إنما بينا هذا وأطنبنا فيه وأكثرنا القول لأن كثيراً من الناس الذين اعتادوا هذه البدعة ربما يستنكرون ويقولون لماذا تقولون بأن هذا الاحتفال بدعة رغم أن كل الدول الإسلامية تحتفل به، وحقيقة الأمر أن هذا جهل منهم نحو هذه البدعة ونحن نقول لهم إنها لا تفعل في ديننا ونحن نفتخر بذلك ونعتز ونحمد الله أن هدانا لسنة رسول الله صلى الله عليه وسلم ونسأل الله أن يهدي إخواننا المسلمين لاجتناب هذه البدعة وأن يرزقهم تعظيم رسول الله صلى الله عليه وسلم حق تعظيمه والتأدُبَ معه حتى لا يتقدموا بين يديه فيشرعوا في شريعته ما لم يشرعه كما أننا نرجو أن إخواننا الذين اعتادوا هذه البدعة أن يفهموا حق الفهم أنها ليست هذه البدعة بحق بل هي كما وصفها رسول الله صلى الله عليه وسلم ضلالة وإنما نرجو منهم و نحملهم المسئولية أن يكونوا دعاة خير و إصلاح لإخوانهم وأهليهم إذا رجعوا إليهم لعل الله أن ينفع بهم وأن يهدي على أيديهم من تورطوا في هذه البدعة والله سبحانه وتعالى هو الذي يهدي من يشاء إلى صراط مستقيم ومن أراد الحق بقلب مخلص ونية صادقة و إتباع للحكمة فإنه يوفق إليه إن شاء الله

اللهم لا تجعلنا من الذين يبدلون دينك وسنة رسولك،اللهم اجعلنا من الذين يحافظون على إقامت دينك وسنة رسولك،

A l’approche de la date de naissance présumée de notre prophète (SAW), nous avons jugé bon de réactualiser une tradition qui porte sur ce sujet. Beaucoup de nos frères et sœurs, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde, célèbrent la naissance de notre prophète (SAW), (sans savoir que cette célébration relève ni plus ni moins que des innovations.

On allume des bougies dans telle maison, on égorge un mouton dans telle autre et la liste des innovations à l’occasion de cet événement est malheureusement bien longue. Qu’Allah nous en préserve. Que ces gens sachent que le seul moyen d’honorer notre prophète (SAW) est de suivre le message pour lequel il a été envoyé par miséricorde pour toute l’Humanité.

Qu’ils sachent qu’honorer notre prophète (SAW) consiste à connaître sa personnalité, à lui obéir dans tout ce qu’il a ordonné, de croire à toutes les choses dont il nous a informé, de s’écarter de tous les interdits contre lesquels il nous a mis en garde et de n’adorer Allah que par ce qu’il a légiféré. Telles sont les conditions nécessaires à remplir pour toute personne prétendant vouloir suivre notre prophète (SAW).

Prouvons notre amour pour notre prophète (SAW) en pratiquant TOUTE sa sounnah authentique dans la mesure de nos possibilités en tout temps et en tout lieu insha Allah et que les salutations et les bénédictions soient sur notre prophète.

Ô gens ! Craignez Allah et sachez que le plus grand de Ses bienfaits réside dans les Messagers qu’Il a dépêchés en tant qu’annonciateurs et avertisseurs, et dans les Livres qu’Il leur a révélés afin de trancher les litiges de Ses serviteurs. Muhammadqu’Allah suscita afin de guider l’humanité dans son entier et par qui il clôtura la prophétie, fait [sans conteste] partie des plus élevés d’entre eux, de ceux dont l’empreinte fut la plus profonde et dont le message fut le plus global. Allah l’envoya à une période creuse de la prophétie, à un moment où les hommes avaient le plus grand besoin de la lumière de [Son] message.

Par lui, Il répandit la guidée après l’égarement, l’union après la division et la richesse après la pauvreté. Les êtres devinrent alors frères par Sa grâce et des soutiens mutuels dans Sa religion. Les nations y adhérèrent ensuite et ceux qui s’y agrippèrent furent telle une lueur éclatante dans le ciel de l’histoire humaine.

En effet, aussi longtemps que la communauté islamique s’est montrée soucieuse d’appliquer la législation d’Allah et de vivre en conformité avec les principes qui furent ceux de son guide (Muhammad) en termes de pratiques cultuelles, de relations sociales et de politique intérieure et extérieure… Aussi longtemps donc qu’elle observa cette ligne de conduite, elle garda le leadership des nations.

Mais la situation eut vite fait de changer avec les premières déviations qui apparurent. Allah plaça alors son malheur dans ses membres mêmes et les soumit à l’autorité de leurs ennemis. Ils devinrent telle l’écume du torrent et furent littéralement dévorés par les autres nations, sans compter que les passions semèrent la division en leur sein.

Il convient par ailleurs de savoir que ce prestige et cette puissance dont elle a longtemps joui ne pourront à nouveau être effectifs que lorsqu’elle reviendra, par chacun des membres et des peuples qui la constituent, vers sa religion… Sa religion qu’elle appliquera avec tout ce que cela implique en termes de paroles, d’actes et de croyances… Sa religion dont elle fera son unique finalité et qu’elle observa conformément à ce qui nous été rapporté de la part du Messager d’Allah et de ses nobles compagnons.

Or, une parfaite application passe nécessairement par le fait de n’instaurer aucune pratique rituelle ou autre occasion religieuse en dehors de celles qui ont été vérifiées de source sûre de la part du Prophète (SAW). Car il a en effet uniquement été ordonné aux êtres humains d’adorer leur Seigneur en toute exclusivité.

Dès lors, quiconque Lui adresse un acte d’adoration qu’Il n’a pas légiféré verra cet acte lui être renvoyé, conformément à la parole dans laquelle le Prophète (SAW) nous dit : «  Quiconque accomplit un acte non conforme à nos enseignements le verra rejeté. »

 

De telles pratiques constituent, aux yeux de la législation, des innovations, sachant que toute innovation est égarement. Participe à ces pratiques innovées, la commémoration de la naissance du Prophète qui se déroule [chaque année] durant le mois de Rabî’ Al Awwal.

Ainsi, la douzième nuit de ce mois voit les gens se réunir dans les mosquées ou chez eux pour accomplir des prières, innovées, sur le Messager d’Allah et lui adresser des éloges par lesquelles ils dépassent la limite qu’il a fixée en termes de considération à son égard. D’aucuns accompagnent même parfois ces réunions d’un repas et veillent ainsi.

Ils dilapident donc de l’argent et du temps tout en fatiguant leur corps dans ce que ni Allah, ni Son Messager n’ont légiféré… Dans une pratique à laquelle ni les califes éclairés, ni les compagnons, ni les musulmans des trois premiers siècles ou encore ceux qui les ont suivi en bien ne s’adonnaient.

Or, [il est évident que] s’il y avait un bien en cela, ils nous y auraient certes devancés. Car comment Allah priverait les plus anciens membres de cette communauté, qui comptaient parmi eux les califes éclairés, d’un tel bien si toutefois il en était ainsi.

Ce n’est donc qu’au quatrième siècle de l’hégire que des gens ont institué cette innovation. Le Sheikh Al Islâm Ibn Taymiyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit dans son ouvrage intitulé :  » Iqtidâ As-Sirâte Al Mustaqîm  : Mukhâlafatu Ashâb Al Jahîm  » : « L’institution, par certains, d’une fête commémorant la naissance du Prophète malgré les divergences existant quant à sa date exacte -et qui vise, soit à ressembler aux gens du livre dans leur commémoration de la naissance de ’Îssa (’alayhi salam), soit à exprimer leur amour et leur vénération pour le Prophète) – n’était pas pratiquée par les anciens bien qu’ils aient eu raisons de le faire et que rien ne les en empêchait.

Et si une telle démarche comportait un bien, qu’il soit absolu ou même prépondérant, ces derniers seraient plus en droit de l’appliquer que nous .

 

L’amour et la vénération qu’ils avaient à l’égard du Prophète (SAW) étaient en effet bien plus intenses que les nôtres et ils étaient on ne peut plus soucieux que nous de pratiquer le bien. Leur amour et leur vénération s’exprimaient donc uniquement dans leur mise en conformité avec la voie du Prophète, l’obéissance qu’ils lui vouaient, l’application de ses commandements, la revivification tant dans la forme que dans le fond- de sa Sunna, la propagation [du message] avec lequel il fut dépêché et enfin dans tous les efforts qu’ils déployèrent dans leur cœur, par leur langue ou par les actes dans cette voie.

 

Or, force est de constater que la plupart de ces personnes soucieuses de pratiquer de telles innovations sont dans une totale léthargie lorsqu’il s’agit d’œuvrer là où l’ordre du Prophète (SAW) leur est parvenu. On ne peut que les comparer à ceux qui ornent et embellissent le Coran sans le lire ou encore à ceux qui le lisent sans l’appliquer.

 

« Ô vous qui êtes soumis à Allah ! Sachez par ailleurs que cette pratique innovée que l’on a instaurée le 12 du mois de Rabî’ Al Awwal n’a aucun fondement du point de vue historique.

En effet, il n’a pas été vérifié de source sûre que la naissance du Prophète (SAW) eut lieu en cette nuit. Les historiens ont ainsi divergé sur ce point en sept dates différentes, à savoir : le 02, le 08, le 09, le 10, le 12, le 17, et le 22. Sept opinions existent ainsi et rien n’indique que l’une d’elles prévaut sur les autres.

Ce que nous savons et dont nous sommes sûrs aujourd’hui, c’est la date de décès de notre bien aimé Mohammed, qui est cette fameuse date du 12 Rabî’ Al Awwal. En fêtant soi-disant l’anniversaire du prophète (SAW), en vérité nous fêtons le jour de sa mort.

Donc cette affirmation de la nuit du douze est caduque. Et si une telle innovation n’est pas fondée historiquement parlant, elle ne l’est pas plus du point de vue religieux.

En effet, ni le Prophète, ni ses compagnons ou ceux qui les ont suivi en bien ne s’y sont adonnés. Nous demandons alors aux personnes qui fêtent cette tradition si elles le font par adoration et par sincérité envers Allah, ou par amour et glorification au prophète, ou par perpétuation du rappel du prophète, ou par similarité avec les gens du livre qui ont pris le jour de naissance de Jésus (alehyi salam) comme jour de fête. Nous les questionnons sur la raison de toutes ces passions Or, le messager d’Allah (SAW) a dit :

 » Attachez-vous donc à ma Sunna ainsi qu’à la Sunna des califes bien guidés qui me succéderont. Mordez là avec les molaires. Et prenez garde à ce que l’on introduit en religion, car toute innovation est égarement.

 

Il a dit également :  » Ceci étant : ’’Le meilleur des propos est certes la parole d’Allah et la meilleure des voies est celle de Muhammad (SAW). Quant aux pires des choses, ce sont celles que l’on introduit [en religion]. Or, toute innovation est égarement et tout égarement mène en enfer .’’

« Toute fête ou occasion religieuse par laquelle on entend se rapprocher d’Allah en proclamant Sa grandeur ou celle de Son Messager (SAW) entre dans le cadre des adorations. On n’en instituera donc que ce qui l’a été par Allah et par Son Prophète (SAW) et l’on ne pourra vouer d’adoration par l’une quelconque d’entre elles en dehors de celles avec lesquelles Muhammad (SAW) s’est présenté à nous. Et sachez qu’il y a dans les façons qu’Allah nous a instituées afin d’exprimer notre vénération et notre amour du Prophète (SAW) largement de quoi nous passer de tout autre moyen qui est une innovation et introduit à cet effet.

Craignez donc Allah, ô vous qui êtes Ses serviteurs et contentez-vous de ce qui a été légiféré par Allah et instauré par Son Messager (SAW) pour délaisser ce qui ne l’a pas été.

Sachez enfin, chers musulmans, que nous n’avons pas abordé ce sujet du fait de l’existence d’une telle innovation chez nous. C’est uniquement le fait que beaucoup en entendent parler sur les ondes radio ou à la télévision qui nous a amené à en expliciter l’origine et le statut.

Le but étant que les membres de cette communauté soient à même d’en avoir une vision claire et de puiser dans ce qui fait le cœur de cette religion tout en délaissant les futilités sans fondement aucun. [Et Allah nous dit] :’’ Et voilà mon chemin dans toute sa rectitude. Suivez-le donc, et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie.’’ Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété . Les anciens comme Malik et d’autres avaient coutume de dire : « La Sunna est à l’image de l’arche de Noé. Quiconque y prend place obtient le salut et quiconque manque à son appel se noie. »

Nous finirons donc se discours par ces quelques verset.[…]ô vous qui avez cru ! Ne devancez pas Allah et Son messager. Et craignez Allah. Allah est Auditent et Omniscient—– Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition.—- Aujourd’hui, J’ai amené votre religion à son point de perfection  ».