Explication de sourate el-houmazah

وَيْلٌ لِّكُلِّ هُمَزَةٍ لُّمَزَةٍ * الَّذِى جَمَعَ مَالاً وَعَدَّدَهُ * يَحْسَبُ أَنَّ مَالَهُ أَخْلَدَهُ * كَلاَّ لَيُنبَذَنَّ فِى الْحُطَمَةِ * وَمَآ أَدْرَاكَ مَا الْحُطَمَةُ * نَارُ اللَّهِ الْمُوقَدَةُ * الَّتِى تَطَّلِعُ عَلَى الاأَفْئِدَةِ * إِنَّهَا عَلَيْهِم مُّؤْصَدَةٌ * فِى عَمَدٍ مُّمَدَّدَةِ

وَيْلٌ لِّكُلِّ هُمَزَةٍ في هذه السورة يبتدىء الله سبحانه وتعالى بكلمة { وَيْلٌ } وهي كلمة وعيد، أي أنها تدل على ثبوت وعيد لمن اتصف بهذه الصفات. { هُمَزَةٍ لُّمَزَةٍ } إلى آخره، وقيل: إن {ويل} اسم لوادٍ في جهنم ولكن الأول أصح.

والصحيح في هذه الآية {لكل همزة لمزة} أن بينهما فرقًا: فالهمز: بالفعل. واللمز: باللسان، كما قال الله تعالى: {وَمِنْهُم مَّن يَلْمِزُكَ فِي الصَّدَقَاتِ فَإِنْ أُعْطُواْ مِنْهَا رَضُواْ وَإِن لَّمْ يُعْطَوْاْ مِنهَا إِذَا هُمْ يَسْخَطُونَ } [التوبة: 58]. فالهمز بالفعل يعني أنه يسخر من الناس بفعله إما أن يلوي وجهه، أو يعبس بوجهه. أو بالإشارة يشير إلى شخص، انظروا إليه ليعيبه أو ما أشبه ذلك، فالهمز يكون بالفعل، واللمز باللسان، وبعض الناس ـ والعياذ بالله ـ مشغوف بعيب البشر إما بفعله وهو الهمَّاز، وإما بقوله وهو اللمَّاز، وهذا كقوله تعالى: {وَلَا تُطِعْ كُلَّ حَلَّافٍ مَّهِينٍهَمَّازٍ مَّشَّاء بِنَمِيمٍ} [القلم: 10، 11]. { الَّذِى جَمَعَ مَالاً وَعَدَّدَهُ } هذه أيضاً من أوصافه القبيحة جماع مناع، يجمع المال، ويمنع العطاء، فهو بخيل لا يعطي يجمع المال ويعدده. { وَعَدَّدَهُ } وقيل: معنى التعديد يعني الإحصاء يعني لشغفه بالمال كل مرة يذهب إلى الصندوق ويعد، يعد الدراهم في الصندوق في الصباح، وفي آخر النهار يعدها، وهو يعرف أنه لم يأخذ منه شيئاً ولم يضف إليه شيئاً لكن لشدة شغفه بالمال يتردد عليه ويعدده، ولهذا جاءت بصيغة المبالغة {عدده} يعني أكثر تعداده لشدة شغفه ومحبته له يخشى أن يكون نقص، أو يريد أن يطمئن زيادة على ما سبق فهو دائماً يعدد المال

وقيل معنى {َعَدَّدَهُ } أي جعله عُدة له يعني ادخره لنوائب الدهر، وهذا وإن كان اللفظ يحتمله لكنه بعيد، لأن إعداد المال لنوائب الدهر مع القيام بالواجب بأداء ما يجب فيه من زكاة وحقوق ليس مذموماً، وإنما المذموم أن يكون أكبر هم الإنسان هو المال، يتردد إليه ويعدده، وينظر هل زاد، هل نقص، فالقول بأن المراد عدده أي: جمعه للمستقبل قول ضعيف.

{ يَحْسَبُ أَنَّ مَالَهُ أَخْلَدَهُ } يعني يظن هذا الرجل أن ماله سيخلده ويبقيه، إما بجسمه وإما بذكره، لأن عمر الإنسان ليس ما بقي في الدنيا، بل عمر الإنسان حقيقة ما يخلده بعد موته، ويكون ذكراه في قلوب الناس وعلى ألسنتهم، فيقول في هذه الآية: يَحْسَبُ أَنَّ مَالَهُ أَخْلَدَهُ } أي: أخلد ذكره أو أطال عمره، والأمر ليس كذلك.

فإن أهل الأموال إذا لم يُعرفوا بالبذل والكرم فإنهم يخلدون لكن بالذكر السيىء. فيقال: أبخل من فلان، وأبخل من فلان ويذكر في المجالس ويعاب، ولهذا قال: {كلا لينبذن في الحطمة} {كلا} هنا يسميها العلماء حرف ردع أي: تردع هذا القائل أو هذا الحاسب عن قوله أو عن حسبانه. ويحتمل أن تكون بمعنى حقًّا «يعني حقاً لينبذن» وكلاهما صحيح، هذا الرجل لن يخلده ماله، ولن يخلد ذكراه، بل سينسى ويطوى ذكره، وربما يذكر بالسوء لعدم قيامه بما أوجب الله عليه من البذل. { كَلاَّ لَيُنبَذَنَّ فِى الْحُطَمَةِ } اللام هذه واقعة في جواب القسم المقدر، والتقدير «والله لينبذن في الحطمة» أي: يطرح طرحاً.

وقوله: { لَيُنبَذَنَّ } ما الذي يُنبذ هل هو صاحب المال أو المال؟ كلاهما ينبذ، أما صاحب المال فإن الله يقول في آية أخرى: { يَوْمَ يُدَعُّونَ إِلَى نَارِ جَهَنَّمَ دَعّاً} [الطور: 13]. أي: يدفعون، وهنا يقول: «ينبذ» أي يطرح في الحطمة، والحطمة هي التي تحطم الشيء، أي: تفتته وتكسره فما هي؟ قال الله تعالى: { وَمَآ أَدْرَاكَ مَا الْحُطَمَةُ } وهذه الصيغة للتعظيم والتفخيم { نَارُ اللَّهِ الْمُوقَدَةُ } هذا الجواب أي: هي نار الله الموقدة. وأضافها الله سبحانه وتعالى إلى نفسه؛ لأنه يعذب بها من يستحق العذاب فهي عقوبة عدل وليست عقوبة ظلم. أي: نار يحرق الله بها من يستحق أن يُعذب بها، إذاً هي نار عدل وليست نار ظلم.

لأن الإحراق بالنار قد يكون ظلماً وقد يكون عدلاً، فتعذيب الكافرين في النار لا شك أنه عدل، وأنه يُثنى به على الرب عز وجل حيث عامل هؤلاء بما يستحقون. وتأمل قوله: {الحطمة} مع فعل هذا الفاعل {همزة لمزة} حطمة، وهمزة لمزة، على وزن واحد ليكون الجزاء مطابقاً للعمل حتى في اللفظ {نار الله الموقدة} أي: المسجّرة المسعرة. { الَّتِى تَطَّلِعُ عَلَى الاأَفْئِدَةِ } الأفئدة جمع فؤاد وهو القلب.

والمعنى: أنها تصل إلى القلوب ـ والعياذ بالله ـ من شدة حرارتها، مع أن القلوب مكنونة في الصدور وبينها وبين الجلد الظاهر ما بينها من الطبقات لكن مع ذلك تصل هذه النار إلى الأفئدة.

{ إِنَّهَا عَلَيْهِم مُّؤْصَدَةٌ } أي: الحطمة وهي نار الله الموقدة أي على الهمَّاز واللمَّاز الجمَّاع للمال المناع للخير {مؤصدة} أي: مغلقة، مغلقة الأبواب لا يُرجى لهم فرج ـ والعياذ بالله ـ {كلما أرادوا أن يخرجوا منها أعيدوا فيها} [السجدة :20] يعني: يرفعون إلى أبوابها حتى يطمعوا في الخروج ثم بعد ذلك يركسون فيها ويعادون فيها، كل هذا لشدة التعذيب؛ لأن الإنسان إذا طمع في الفرج وأنه سوف ينجو ويخلص يفرح، فإذا أعيد صارت انتكاسة جديدة، فهكذا يعذبون بضمائرهم وأبدانهم، وعذاب أهل النار مذكور مفصل في القرآن الكريم والسنة النبوية.

تأمل الان لو أن إنسانًا كان في حجرة أو في سيارة اتقدت النيران فيها وليس له مهرب، الأبواب مغلقة ماذا يكون؟ في حسرة عظيمة لا يمكن أن يماثلها حسرة. فهم ـ والعياذ بالله ـ هكذا في النار، النار عليهم مؤصدة {في عمد ممددة} أي: أن هذه النار مؤصدة، وعليها أعمدة ممدة أي ممدودة على جميع النواحي والزوايا حتى لا يتمكن أحد من فتحها أو الخروج منها. حكى الله سبحانه وتعالى ذلك علينا وبينه لنا في هذه السورة لا لمجرد أن نتلوه بألسنتنا، أو نعرف معناه بأفهامنا، لكن المراد أن نحذر من هذه الأوصاف الذميمة: عيب الناس بالقول، وعيب الناس بالفعل، والحرص على المال حتى كأن الإنسان إنما خلق للمال ليخلد له، أو يخلد المال له، ونعلم أن من كانت هذه حاله فإن جزاءه هذه النار التي هي كما وصفها الله، الحطمة، تطلع على الأفئدة، مؤصدة، في عمد ممدة. نسأل الله تعالى أن يجيرنا منها، وأن يرزقنا الإخلاص في القول والعمل والاستقامة على دينه

 

 

Le nom Humazah signifie littéralement le calomniateur ou celui qui raconte des mensonges sur les gens. C’est le dernier mot du premier verset. C’est aussi un bon titre pour la sourate puisqu’elle décrit les traits du calomniateur et la punition qui l’attend dans l’autre vie.

 

 »Malheur à tout calomniateur à la langue acérée(diffamateur)dans cette sourate Allah commence par une expression qui est (Malheur)c’est une expression de promesse, elle prouve qu’il y a une promesse pour la description pour celui qui a été décrit comme ceci,calomniateur, diffamateur,il a été dit, weïl est un fleuve en enfer, mais le premier est plus juste, Et ce qui est juste aussi dans ce verset  »Malheur à tout calomniateur à la langue acérée(diffamateur, il y a une différence entre les deux, calomniateur avec l’acte et diffamateur c’est avec la langue, comme Allah a dit : Il en est parmi eux qui te critiquent au sujet de la répartition des aumônes. Si on leur en donne une part, ils sont satisfaits, mais ils se fâchent, s’ils n’en reçoivent rien.

 

Allah souhaite le malheur à tous ceux qui racontent des mensonges sur des innocents. Ceux qui font cela sont en général des médisants parce qu’ils font cela dans le dos des gens et pas en face. Allah leur envoie une malédiction qui provoque leur malheur dans cette vie et l’autre.
L’islam est complètement contre les calomnies et médisances de toutes sortes. Certaine personne sont obstinées qu’Allah nous en préserve, par la surveillance des défauts des gens soit par la calomnie qui est l’acte ou la diffamation par la parole, comme Allah a dit :
Et n’obéis à aucun jureur méprisable, détracteur médisant,(el qalem 10-11)

 

qui ne fait qu’amasser des richesses et se complaît à les énumérer( compter) cela aussi fait parti des mauvaise mœurs, qui amasse et interdit, amasse l’argent et interdit de donner, il est avare il amasse l’argent et ne fait que les compter, se complaît à les énumérer, on a dit aussi que cela voulait dire il vérifie à chaque fois il retourne à son coffre et recompte l’argent, il compte l’argent le matin et en fin de journée, tout en sachant qu’il n’a rien retiré et il n’a rien rajouté, tellement qu’il est obsédé par le fait de calculer cet argent, tout en espérant que cette somme soit augmenté ou de peur qu’elle ne soit diminuée, donc il est continuellement entrain de vérifier cette argent,

 

Puisqu’Allah et Sa religion n’ont pas de sens pour le calomniateur, la vie devient insensée et bestiale. Pour lui, la vie n’a pas de sens c’est pourquoi le plus important est de s’amuser. Pour se divertir, il faut être riche. Le calomniateur passe donc la majeure partie de son temps à tenter d’amasser le plus de richesses possible de n’importe qu’elle manière. Il passe aussi beaucoup de temps à comptabiliser ses biens pour être sur qu’il n’en a rien perdu et que leur montant augmente.
Cet égoïste aime se moquer de ceux qui sont moins riches que lui et se considère meilleur qu’eux. Le fait que sa fortune fasse partie d’un examen ne traverse même pas son esprit.
Pour lui, sa richesse est le fruit de son travail et de sa chance. Quand il distribue une partie de ses richesses à ceux qui n’appartiennent pas à sa famille, c’est pour acheter leur amitié ou les contrôler. Il ne pensera jamais à donner l’aumône car cela diminuerait ses richesses.

 

S’imaginant que sa fortune lui assurera l’éternité(l’immortalisera), cette personne croit que cette fortune va lui donner l’éternité dans cette vie, physiquement soit par son rappel, c’est-à-dire que les gens vont se rappeler de lui, se rappeler d’une personne ne se compte pas par combien d’année elle a vécu mais qu’est ce qu’elle a laissé derrière elle pour qu’on se souvienne d’elle, dans leur cœur et leur langue,

 

Celui qui calomnie Dieu devient si attaché aux plaisirs de cette terre qu’il espère ne jamais mourir. Il pense que sa fortune le tiendra en vie pour toujours. En effet, les gens riches donnent des millions de dollars à la recherche scientifique pour trouver des remèdes à la vieillesse. Ils pensent même que l’homme pourrait trouver un remède à la mort. Certains ont ainsi payé des fortunes pour faire congeler leur corps dans cet espoir ! Les anciens égyptiens avaient les mêmes croyances.

 

Les pharaons et les fortunés avaient fait enterrer leurs corps d’une manière à les préserver le plus possible et s’étaient fait inhumer avec leurs richesses croyants qu’ils reviendraient à la vie. Mais leurs tombes ont été cambriolées et leur corps exposés dans les musées du monde. Le prophète a dit qu’il n’y a pas de remède à la mort. Usama ibn Shurayck a rapporté que le prophète a dit « Serviteurs d’Allah soignez vous, car Dieu à lui la gloire n’a pas descendu de maladie sans son remède, sauf pour la mort »

 

C’est pourquoi les croyants ne cherchent pas de remède contre la mort. Satan a déjà joué ce tour à Adam en le faisant désobéir à Dieu en lui promettant la vie éternelle. Allah nous explique cet incident afin que nous ne nous égarions pas dans ce chemin.

 

« Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché – leurs nudités – leur chuchota, disant : “Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels ! ”. »Sourate al Araaf, 7, verset 20

 

, et Allah a dit certes, Gare à lui ! C’est dans la Houtama qu’il sera précipité (jeté). Cette personne on ne se rappellera même pas d’elle, il sera oublié, peut être même il sera donné comme exemple de son mauvais comportement puisqu’il ne se rappelait pas de se qu’Allah lui a rendu obligatoire, certes c’est l’affirmation d’Allah que cette personne sera précipitée en enfer, Allah dit, il sera précipité, qui sera précipité ? Est ce que c’est l’argent ou le propriétaire de cette argent, les deux seront précipités, concernant le propriétaire de cette argent Allah dit :Ce jour-là, ils seront précipités dans le feu de la Géhenne.Allah dit à cet individu qu’assurément il ne vivra pas pour toujours. Chaque chose vivante doit mourir et rien ne va revenir à la vie sur cette terre. C’est la loi que Dieu a fixé et aucun être humain ne peut la rompre. Dans un autre chapitre du Qur’an Allah dit :«Toute âme goûtera la mort» Sourate Aal Imran, 3, verset 185«Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu’au jour où ils seront ressuscités»Sourate Al Mouminoun, 23, verset 100.

 

A la place de revenir à la vie et de passer encore plus de bon temps sur terre cet individu se trouvera dans Al Hutamah. Le nom Al Hutamah signifie le broyeur, quelque chose qui brise en morceaux tout ce qu’on y met.  Il n’y trouvera aucun plaisir tant son corps et son âme s’y font entièrement démolir. Tout ce qu’il connaîtra après sa mort sera une succession de douleurs.

 

Et qui te dira ce qu’est la Houtama ? En posant cette question Allah nous dit qu’Al Hutamah est trop démesuré pour que l’esprit humain le conçoive. Cette création de Dieu dépasse l’imagination. Elle doit être crainte et fuie. Rien sur terre ne lui ressemble. Même la bombe atomique ne peut lui être comparée. Tout être humain qui comprend ces paroles ne voudrait rencontrer Al Hutamah. Ce verset agite le croyant et l’encourage à faire le bien. Parce que seul la foi et les bonnes actions protègeront l’homme d’ Al Hutamah.

 

Le Feu attisé d’Allah (jamais éteint), Allah l’a spécifié pour lui, parce que c’est lui qui châtie, celui qui mérite comme lui l’a décidé, c’est un châtiment de justice et non un châtiment d’injustice, un feu par le quel Allah châtie qui le mérite, nous disons c’est un feu de justice et non d’injustice,Ici, Allah explique exactement ce qu’est Al Hutamah. C’est un des noms de l’Enfer. Le nom nous aide à comprendre certains effets du feu. C’est important car nous ne pouvons comprendre l’Enfer. C’est une création vivante d’Allah.  Elle respire, soupire et parle. Allah décrit l’enfer dans le Qur’an comme suit :«Quand ils y seront jetés, ils lui entendront un gémissement, tandis qu’il bouillonne. » Sourate al Moulk , 67, verset 7« Le jour où Nous dirons à l’Enfer; “Es-tu rempli ? ” Il dira : “Y en a-t-il encore” ? »Sourate Qaaf , 50, verset 30

 

Les flammes de ce monde ne sont rien comparées à Al Hutamah. Car elles s’allument puis s’éteignent tandis que l’Enfer est éternel. Ses flammes ne meurent jamais et sa chaleur est si grande qu’elle brûle les choses jusqu’à leur racine.
Allah y fait allusion en le nommant Le Feu pour faire savoir que c’est un feu très spécial. Tous les feux sont à Allah car c’est Lui qui les a créés et leur a donné le pouvoir de brûler. Mais le feu de l’Enfer n’est pas comme celui de cette terre. Il a été spécialement préparé pour châtier les démoniaques de cet terre dans l’autre monde

 

qui pénétrera jusqu’aux cœurs(entrailles) des damnés. se feu ira jusqu’aux cœurs, qu’Allah nous en préserve de l’intensité de sa chaleur, Ce feu est si puissant que sa flamme atteint le corps humain en saisissant le cœur dans sa  main ardente. Le cœur est l’endroit le plus secret de l’homme. C’est là où il garde ses secrets dissimulé de tous ceux qui vivent autour de lui. Et toutes les décisions de sa vie y sont prises. Aussi son cœur est-il la demeure de son incroyance en Allah. Le sévère châtiment qui attend ceux qui calomnient Allah atteindra donc chaque partie de leur corps. Même leurs âmes seront brûlées. Et ils n’auront pas de répit.

 

c’est ce feu d’Allah qui ne s’éteint pas sur le calomniateur le diffamateur, qui amasse cet argent et interdit de donner dans le bien, les enveloppera c’est à dire ses portes seront fermées, ils n’ont aucun espoir, qu’Allah nous en préserve, Allah dit : Et chaque fois qu’ils tenteront d’en sortir, ils y seront ramenés, e ssajda,20. en colonnes (de flammes) étendues. « 
Le feu se refermera sur eux et prendra la forme de tubes de flammes. Ils seront pris au piège au milieu de ces ardentes colonnes et ils ne seront ni mort ni vivant. Allah dit de ceux qui sont en enfer :«
Quiconque vient en criminel à son Seigneur, aura certes l’Enfer où il ne meurt ni ne vit. » Sourate taha, 20, verset 74 « La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas; et il aura un châtiment terrible. » Sourate Ibrahim, 14, verset 17

 

C’est dans cet état entre la vie et la mort qu’ils demeureront éternellement. Ce sera la fin de ceux qui calomnient Allah, Ses prophètes, Ses Livres et les croyants.

 

Ses portes seront refermées sur eux, alors qu’ils seront enchaînés et attachés à des colonnes élevées, de sorte qu’ils ne pourront ni bouger ni se sauver.

 

Allah a décrit la fin des calomniateurs en détail pour effrayer ceux qui pourraient écouter. Et Il le fait pour rappeler aux croyants que leurs ennemis n’échapperont pas à Son châtiment. Ce rappel encourage naturellement les croyants à faire des sacrifices pour la religion d’Allah, l’islam. Et cela leur donne le courage d’être patient dans les temps pénibles qu’ils pourraient endurer.

 

Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

 

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j’atteste qu’il n’y a de divinité que Toi, j’implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.